Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La pauvreté recule au Maghreb, pas les inégalités




Les inégalités croissent malgré une diminution de la pauvreté (photo F.Dubessy)
Les inégalités croissent malgré une diminution de la pauvreté (photo F.Dubessy)
MAGHREB. "Les quatre pays du Maghreb ont en commun les mêmes grands défis socioéconomiques, avec, au premier rang d'entre eux, les taux élevés du chômage chez les jeunes et la nécessité d'y remédier en développant le secteur privé pour créer des emplois plus nombreux et de meilleure qualité." Le dernier rapport sur la région livré par la Banque mondiale ausculte l'Algérie, la Libye, le Maroc et la Tunisie sous l'angle social et économique.

L'institution note un taux de pauvreté et de chômage disparate selon l'âge, le sexe et les territoires et met en avant les inégalités qui persistent et se dressent comme "un obstacle majeur à l'objectif visant à mettre fin à l'extrême pauvreté dans le monde d'ici 2030." 

10% de la population algérienne, soit 4 millions de personnes, se trouve dans une situation précaire et risque de basculer de nouveau dans la pauvreté. Ces derniers vivent à 75% en milieu urbain et travaillent dans le secteur informel. Le taux de pauvreté modéré (moins de 3,1$ par jour) s'établit à 5,5% (chiffre 2011) et le taux de pauvreté extrême (moins de 1,9$ par jour) seulement à 0,5%.

Si le chômage se réduit à 11,2%, il atteint les 16,6% chez les femmes et les 29,9% chez les jeunes. "La pauvreté est deux fois plus répandue dans le Sahara, et trois fois plus élevée que la moyenne nationale dans la région des steppes" souligne le rapport.

200 000 nouveaux emplois par an au Maroc

Comme l'Algérie, l'économie libyenne subit très fortement l'impact de la baisse des prix pétroliers, et doit en plus affronter une chute de sa production à cause des conflits. Ce pays de 6,3 millions d'habitants demeure très instable avec 1,3 million d'habitants en insécurité alimentaire et 435 000 personnes déplacées. "Plus d'un tiers de la population aurait besoin d'une aide humanitaire" selon la Banque mondiale. La pauvreté touche désormais de plus en plus de Libyens qui ne bénéficient plus des largesses de l'Etat.

Au Maroc (34,4 millions d'habitants), le taux de pauvreté a reculé de 8,9% en 2007 à 4,2% en 2014 grâce à une économie florissante. Reste qu'elle ne profite pas à tous avec, notamment, 19% de la population rurale marocaine qui dépend de l'agriculture et vit encore dans la pauvreté ou risque d'y tomber. La pauvreté extrême ne représente que 3,1% et la pauvreté modérée 15,5%.
Le taux de chômage reste élevé à 9% et même 38,8% chez les jeunes urbains. Le gouvernement s'attaque cependant à ce fléau. Il multiplie les réformes, principalement en faveur du secteur privé, et vise 200 000 nouveaux emplois par an pour faire tomber le taux de chômage à 3,9% en dix ans.

La Tunisie (11,1 millions d'habitants) semble avoir retrouvé ses taux de pauvreté extrême d'avant la révolution après une hausse. Ce ratio stagne à 1,9% depuis 2013 et, selon la Banque mondiale, pourrait baisser à 1,5% d'ici 2018. A condition que "la croissance économique tunisienne se répartisse entre toutes les générations et les régions du pays" souligne le rapport. Le taux de pauvreté modéré atteint les 7,9% en 2015 contre 8,3% en 2013. Il devrait tomber à 6,7% à l'horizon 2018.
Malgré une population jeune bien formée, le chômage continue cependant d'atteindre les 22% chez les femmes et les 31,8% chez les jeunes (31,2% chez les jeunes diplômés).

Lire aussi :119 millions de personnes menacées de pauvreté en Europe
La France compte 9 millions de pauvres
1% de la population mondiale détient plus de richesses que les 99% restants




Mercredi 19 Octobre 2016



Lu 1466 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise