Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La formation professionnelle pour relancer l’emploi dans le Maghreb


partenariatSEM2014IEJ


La Villa Méditerranée accueillait samedi 7 novembre 2015 la onzième édition des Rencontres économique de la Méditerranée, organisée dans le cadre de la Semaine économique de la Méditerranée. Au programme cette année, la formation professionnelle et l’entrepreneuriat pour inverser une courbe du chômage toujours plus haute dans le Maghreb, en particulier chez les jeunes.



Philippe de Fontaine Vive, président de l'OCEMO, discute de la création d'un Conseil économique méditerranéen avec Mohamed Babes, Sylvie Brunet, Henri Malosse, Roger Nasnas et Marianne Nati-Stoffel
Philippe de Fontaine Vive, président de l'OCEMO, discute de la création d'un Conseil économique méditerranéen avec Mohamed Babes, Sylvie Brunet, Henri Malosse, Roger Nasnas et Marianne Nati-Stoffel
FRANCE. Henry Roux-Alezais, président de l’Institut de la Méditerranée, dresse un constat alarmant de la situation des jeunes en méditerranée. « Dans certains pays, le taux de chômage des moins de 25 ans dépasse 50%. Dans le Maghreb, un tiers des jeunes vit sous le seuil de pauvreté. Et la majorité d’entre eux sont diplômés d’universités ou de formation professionnelle ». 

Des propos confirmés par Fatallah Sijilmassi, Secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée. « 90% des flux économiques méditerranéens se font entre les pays de l’Union européenne, 9% entre le nord et le sud de la région et seulement 1% entre les pays du sud. Si nous parvenons à accélérer l’intégration des flux sud-sud et sud-nord, alors nous répondrons à la problématique de l’emploi ».

Une initiative luxembourgeoise pour la Méditerranée

La présidence luxembourgeoise de l’Union européenne a fait en juillet 2015 une proposition pour l’emploi en Méditerranée. Le ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire du Luxembourg, Nicolas Schmit était présent samedi pour parler de cette initiative. « Aujourd’hui, nous voulons mettre l’humain au coeur de notre présidence. Et quoi de plus important que les jeunes ? La clé d’une réconciliation, de la cohésion sociale réside dans l’innovation. L’innovation du savoir mais également une innovation sociale. Nous voulons redonner aux jeunes le goût de la formation professionnelle, voie royale vers l’emploi de qualité. C’est donc un projet pour la jeunesse méditerranéenne, mais plus encore pour l’espoir ».

« Pour arriver à résoudre la problématique du chômage, il faut une approche bottom-up, en passant par la formation et les entreprises pour aller vers le haut de l’échelle » explique Christian de Boissieu, membre du Cercle des Economistes. Selon lui, une politique d’aide à la formation est indispensable, mais l’argent ne peut pas venir que des institutions. « Il faut des investissements privés. L’argent public doit simplement servir de levier pour attirer l’agent privé, comme pour le plan Young Care ».

Mourad Ezzine, le directeur du Centre pour l’intégration en Méditerranée, partage cette analyse. « Le financement public permet d’acheter les ingrédients, mais il ne donne pas la recette. Il faut quelqu’un à vos côtés pour apprendre la recette ».

« Professionnaliser la formation, la régionaliser, l’évaluer et la digitaliser, former des professeurs nécessiterait un investissement de 2 milliards d'euros. Actuellement, la formation dans le sud, c’est Tchernobyl ! » clame Olivier Pastre du Cercle des Economistes.
Une approche bottom-up suppose une formation « adaptée aux besoins des entreprises, qui colle à la demande du marché » souhaite Tarek Cherif le président de la Confédération des entreprises citoyennes de Tunisie (CONECT). Pour Mohamed Chafiki, directeur des Études et Prévisions financières au ministère de l’Économie et des Finances du Maroc, veut mettre en valeur « le talent des gens et leurs compétences. Nous devons changer le paradigme et partir de l’idée que tout le monde possède un talent ».


Baptiste Lombard


Mardi 10 Novembre 2015



Lu 756 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Vendredi 13 Novembre 2015 - 18:05 Lancement du Prix Phenicia

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise