Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La crise politique se poursuit en Jordanie




Maarouf Bakhit (crédit Ammonnews.net)
Maarouf Bakhit (crédit Ammonnews.net)
JORDANIE. Depuis sa nomination au poste de Premier ministre, le 2 février 2011, en remplacement de Samir Rifaï, limogé par le roi sous la pression de la rue, Maarouf Bakhit tente de former un gouvernement susceptible de résoudre les problèmes du pays. Mais il se heurte à l'opposition.

Pour répondre aux manifestations hebdomadaires qui se déroulent dans plusieurs villes du pays, Maarouf Bakhit a ainsi proposer au Front d'action islamique (FAI), le principal parti d'opposition, de faire partie de son gouvernement.
 
Une offre refusée dimanche 6 février 2011 par le FAI. "Nous avons reçu une offre d'entrer au gouvernement de Maarouf Bakhit, que nous avons refusée. Je ne peux pas vous donner les détails de cette offre. Tout ce que je peux dire est que notre participation à un gouvernement dans les circonstances actuelles est hors de question" déclarait cheikh Hamzeh Mansour, chef du FAI.

L'une des revendications du FAI porte sur une réforme de la loi électorale au système uninominal, qui avait poussé les islamistes à boycotter les dernières élections législatives de novembre 2010.

Les bédouins soutiens du roi, menacent aussi

Malgré cet échec, Maarouf Bakhit a déclaré vouloir former un gouvernement "aussi représentatif que possible", avant jeudi 10 février 2011, avec "des personnalités crédibles et proches du peuple".

Par ailleurs, les bédouins, qui sont habituellement des ardents soutiens du roi Abdallah II, ont menacé lundi 7 février 2011 de  "manifestations semblables à celles de la Tunisie ou de l'Egypte", si le roi n'accélère pas les réformes politiques.

Dans une tribune publiée sur le site d'informations ammonnews, trente-six chefs bédouins dénoncent les dépenses et les interférences dans les décisions de l'exécutif, en faisant allusion à la reine Rania. 

Ils pointent du doigt "la crise du pouvoir" et la "corruption profonde" dans le pays, estimant que le pays connaîtra "tôt ou tard" une révolte populaire.

Depuis la publication de cette tribune, le site ammonnews.net a été piraté et fermé par les services de sécurité jordaniens, selon le rédacteur en chef du site, interviewé par l'AFP. La version anglaise est indisponible, tandis que la version arabe n'est plus actualisée depuis le 5 février 2011. 

Lire aussi:

La Jordanie change de gouvernement

Les manifestants jordaniens réclament le départ du premier ministre

Jordanie, Syrie, Liban : des situations contrastées mais tendues

La Jordanie adopte une nouvelle batterie de mesures contre la vie chère

Le Front d'action islamique veut limiter les pouvoirs du roi jordanien

 



Jenny Saleh, à BEYROUTH


Lundi 7 Février 2011



Lu 2873 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:06 L'Etat islamique ne règne plus sur Syrte


Commentaires

1.Posté par Foy Roman-Oliver le 08/02/2011 08:26
"Depuis la publication de cette tribune, le site ammonnews.net a été piraté et fermé par les services de sécurité jordaniens, selon le rédacteur en chef du site, interviewé par l'AFP. La version anglaise est indisponible, tandis que la version arabe n'est plus actualisée depuis le 5 février 2011".

Le mardi 8 février à 8h25 (en France), le site en anglais fonctionnait et le site en arabe comprenait un article daté du 7 février 2011

http://en.ammonnews.net/

Bien à vous


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise