Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La crise grecque infuse dans la démographie




La Grèce se dépeuple à cause de la crise (photo : F.Dubessy)
La Grèce se dépeuple à cause de la crise (photo : F.Dubessy)
GRÈCE. La crise influe gravement sur la structure de la société grecque. Plus d’un tiers de la population n’a pas accès aux soins, plus d’un quart se trouve au chômage, la mortalité infantile a dangereusement augmenté alors qu’au même moment 450 000 jeunes, les forces vives du pays, quittaient la Grèce pour aller travailler l’étranger. Du coup, selon l’Office grec des statistiques l’ESTAT, la population ne cesse de baisser depuis le début de la crise. Elle est passée de 11,1 millions en 2011 à 10,8 millions en 2016.

Le nombre de décès en 2015 a atteint 121 212 personnes, un chiffre record depuis 1932 en excluant la période 1941-1949 de la Seconde guerre mondiale suivie d'une guerre civile.
Parallèlement, le nombre de naissances n’a cessé de baisser : de 114 766 en 2010, elles ne s’élevaient plus qu’à 91 847 en 2015 soit une chute de  la natalité de 30%. Les femmes font moins d’enfants non par choix idéologique mais parcequ'elles se trouvent dans l'impossibilité de fonder une famille ou de subvenir aux besoins d’un nouveau né. L’année 2016 a commencé avec un déficit de 74 000 habitants dans le pays résultat combiné des départs à l’étranger et de la prévalence des décès sur les naissances.
Cette tendance ne risque pas de s’inverser dans les vingt prochaines années, prévoit Vironas Kotsamanis, professeur de démographie à Thessalonique. Car, la population vieillit et la génération des femmes en âge de procréer baisse.

Autre effet de la crise, l’explosion des divorces fictifs. Les couples divorcent pour éviter qu’une faillite professionnelle ne fasse perdre à la famille sa résidence principale ou pour bénéficier d’allocations. Ainsi, un mariage sur trois se termine désormais par un divorce contre un sur cinq en 2008. Cette situation inédite en Grèce, selon le professeur Vironas Kotsamanis, est une des conséquences directes de la crise qui sévit. Seul un retour rapide à la croissance pourrait y remédier .




Mardi 21 Mars 2017



Lu 1072 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Jeudi 16 Novembre 2017 - 16:05 L'Italie voit peut-être le bout du tunnel

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

Arabie Saoudite : La « Nuits
des Longs Cimeterres »
se poursuit…


avis d'expert

Roland Lombardi, docteur en Histoire, consultant indépendant en géopolitique, analyste au sein du groupe JFC Conseil et chercheur associé à l'IREMAM de l'Université Aix Marseille.


 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















EMISSIONS RADIOS RTS


Angélique Kourounis et Thomas Jacobi, présentent leur dernier documentaire :

 

AUBE DOREE,
UNE AFFAIRE PERSONNELLE  

 
   • Mon fourgon, ma maison
   • Aube Dorée, attention danger



Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Femise
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee    APIM
Région PACA          EDF