Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La cour des comptes européenne dénonce des erreurs dans les marchés publics




L'Europe impose des règles strictes pour la passation des marchés publics. (photo : ECA)
L'Europe impose des règles strictes pour la passation des marchés publics. (photo : ECA)
EUROPE. Manque de concurrence loyale, choix de soumissionnaires contestables, erreurs en tout genre : les marchés publics passés dans le cadre de la politique de cohésion européenne sont pointés du doigt par la Cour des comptes européenne. Dans un rapport publié le 15 septembre 2015, des erreurs sont observées dans environ 40 % des projets contrôlés.

L’échantillon s’intéresse à des projets portés en République tchèque, au Royaume-Uni, en Espagne et en Italie, pour des marchés publics passés entre 2009 et 2013. Si 22 % des erreurs sont jugées « mineures », c’est-à-dire sans conséquences, 49 % sont « significatives » et 29 % jugées « graves ».

Parmi ces dernières, le rapport cite le cas d’un marché conclu pour la construction d’une station de traitement des eaux résiduaires en Espagne, ayant bénéficié de près de 33 M€ au titre du Fonds européen de développement régional (Feder). Celui-ci avait bien fait l’objet d’une mise en concurrence et d’une attribution correctes. Mais la moitié des travaux concernés a été remplacée par d’autres travaux impliquant différents matériaux, technologies et quantités. Certes, l’objectif du projet et son coût global n’ont pas changé. Mais les travaux finalement accomplis étaient fondamentalement différents de ceux prévus et n’avaient pas été mis en concurrence.

Si la Cour note que Bruxelles a déjà mis en œuvre des mesures pour corriger ces dysfonctionnements, elle trouve le rythme trop lent. Les auteurs du rapport préconisent donc l’instauration de procédures mieux adaptées aux niveaux européen et national. Ils conseillent en outre à la Commission d’adopter une attitude ferme : « dans le cas où, fin 2016, les conditions ex ante liées aux marchés publics ne seraient pas remplies, de faire usage de manière conséquente de ses pouvoirs pour suspendre les paiements aux États membres concernés, aussi longtemps que ceux‑ci n’auront pas corrigé les insuffisances relevées ».

Entre 2007 et 2013, 349 mrds€ ont été affectés aux dépenses relevant de la politique de cohésion, par l'intermédiaire du Feder, du Fonds de cohésion et du Fonds social européen.




Mercredi 16 Septembre 2015



Lu 5338 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 08:50 L'Algérie dans le doute €

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise