Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La concertation autour de la LGV PACA sur une voie de garage


L’État vient de décider de mettre fin de manière anticipée à la concertation autour du projet de LGV Paca. Une suspension destinée à apaiser les tensions qui se font jour le long du tracé.



La LGV Paca devrait mettre Nice à 4h00 de Paris (photo CC-JM_Rosier)
La LGV Paca devrait mettre Nice à 4h00 de Paris (photo CC-JM_Rosier)
FRANCE. La concertation autour du projet de Ligne à Grande Vitesse de Provence-Alpes-Côte d'Azur (LGV Paca) vire à la confusion.

Après les incidents ayant émaillé plusieurs réunions dans le Var (sud-est de la France), le préfet de ce département a décidé de mettre fin de manière anticipée à la concertation instiguée par Réseau ferré de France (RFF), le maître d’ouvrage du projet.

Dans la foulée, les ministres concernés, Nathalie Kosciusko-Morizet (Écologie) et Thierry Mariani (Transports), ont « demandé à RFF d'approfondir (...) les points qui font l'objet d'une forte incompréhension au plan local ». Une mission qui passera par « la poursuite des études complémentaires nécessaires jusqu'à l'été 2012, sur les quatre scénarios et fuseaux associés ».

Adeptes de la méthode Coué, les ministres rappellent que « l'adhésion des riverains et populations concernées est un facteur clé de la bonne réussite d’un projet d’une telle envergure ».

Un devis minimum de 15,9 mrds€

Première conséquence concrète de ce revirement, le comité de pilotage qui devait acter le 22 décembre 2011 les premières options pour le parcours de la future ligne à grande vitesse ne sera pas « décisionnel », l’État préférant laisser le temps à RFF « d’approfondir » les fameuses études sur les points durs.

Rappelons que la phase de concertation, entamée à la mi-septembre 2011, devait permettre au comité de pilotage de choisir entre les quatre scénarios retenus pour le tracé de la future ligne, qui se prolongera à terme jusqu'en Italie.

Les scénarios vont du plus « proche des centres-villes » au plus « rapide », du plus « économique » au plus « maillé », pour un coût allant de 15,9 mrds€ à 17,8 mrds€.

Si un consensus semble s'être fait sur le passage en gare Saint-Charles à Marseille, à Nice-aéroport et Nice-ville, ainsi que dans l'est du Var (dans le secteur Draguignan-Les Arcs), les tensions se cristallisent dans la vallée de l’Huveaune, à l’est de Marseille, et autour du lieu d’implantation de la future gare toulonnaise.

Chaînon manquant de l’arc ferroviaire méditerranéen entre Barcelone, Marseille et Gênes, la LGV Paca a pour objectif de parer à la saturation prévisible du réseau (40 millions de passagers annuels aujourd'hui, 80 millions en 2020, 110 millions en 2040), tout en mettant Nice à 4h00 de Paris, contre près de 5h40 actuellement.




Jeudi 1 Décembre 2011



Lu 5730 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Commentaires

1.Posté par cade le 01/12/2011 23:02
Le préfet de région vous a appelé à mobiliser les partisans de la lgv, très bien, faites les toutous de Vinci et autre gros groupes internationaux qui tireront les marrons du feu lorsqu'ils seront chaud. Vous pensez gagner du temps, mais si vous êtes intelligents vous connaissez la loi de physique qui fait que la consommation d'énergie est exponentielle, avec la vitesse le surcout d'énergie de la vitesse gagnée fait apparaitre la vitesse comme une idéologie d'un autre temps !

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

2.Posté par FERRONI le 02/12/2011 15:15
Une vraie concertation consisterait à se demander en amont si la LGV est une bonne chose, si l'investissement est vraiment justifié et si les dégâts occasionnés ne sont pas supérieurs aux avantages éventuellement induits.

Une concertation centrée uniquement sur 4 scénarios revient pour beaucoup d'entre nous (habitants Est de Marseille ou Var) à demander à un condamné s'il préfère être pendu, fusillé ou guillotiné...

La LGV n'enrichira effectivement que ceux qui la construisent (et c'est vrai fera gagner quelques minutes à des millions de voyageurs... mais pour quel prix !)

Mobilisons nous, Mobilisez vous !

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Crise du Qatar :
Et si les véritables raisons étaient ailleurs ?


avis d'expert

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA