Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

"La branche automobile algérienne est sinistrée"



largusdelassurance.com




Hassen Khelifati, vice-président de l'union des assureurs et réassureurs (UAR) et PDG d'Alliance assurances, constate que le marché de l'assurance automobile subit de plein fouet les effets de la chute drastique des importations de véhicules. Regroupés en association, les assureurs se mobilisent pour trouver la parade.



Hassen KHELIFATI, vice-président de l’union des assureurs et réassureurs (UAR) et PDG d’Alliance assurances. Photo Alliance Assurances.
Hassen KHELIFATI, vice-président de l’union des assureurs et réassureurs (UAR) et PDG d’Alliance assurances. Photo Alliance Assurances.
Econostrum.info : La baisse de l’importation des véhicules impacte-t-elle le secteur de l’assurance automobile ?

Hassen Khelifati : En 2014, l'Algérie a importé 450 000 véhicules. En 2015, ce chiffre a baissé à moins de 300 000 et pour 2016, la politique des quotas le plafonne à 80 000. Par conséquent, le chiffre d'affaires du secteur sera négativement impacté. Selon les derniers chiffres publiés par le Conseil national des assurances (CNA), le chiffre d'affaires de la partie dommages a connu une quasi-stagnation avec une croissance de 0,2 % et le secteur automobile enregistre une régression de plus de 1,3 %. dans le même temps, le nombre d’accidents de la route ne cesse d’augmenter.

La branche automobile est-elle rentable ?

H.K. : La branche automobile est très sinistrée. Elle subit les contrecoups de la baisse des importations d'automobiles, de l'augmentation du nombre des accidents, de la dévaluation du dinar, de la fixation des tarifs de la responsabilité civile (RC) à un niveau trop bas et de la concurrence tarifaire très importante entre les acteurs. Aujourd'hui, la rentabilité de cette branche n'est pas au rendez-vous et nous essayons de travailler avec tous les acteurs pour trouver des solutions. Nous avons lancé une étude récemment sur la RC automobile, qui va nous permettre de discuter avec l'autorité de régulation afin de réviser ce tarif qui ne répond plus à la réalité du terrain.

Réduire la sinistralité

Quelles actions de prévention les assureurs comptent-ils engager afin de diminuer la sinistralité?

H.K. : Nous travaillons au sein de l'UAR sur plusieurs chantiers, tous plus importants les uns que les autres, et nous avons entamé plusieurs actions dans ce sens. La mise en place du fichier national du conducteur automobile (FNCA) va nous permettre d'arriver dans un terme assez court à l'instauration d'un système de bonus malus afin de récompenser les bons conducteurs et de sanctionner au moins financièrement les mauvais. D'autres actions à caractères préventif et pédagogique sont à prévoir dans un très proche avenir. 

Les assureurs automobiles veulent augmenter le tarif de la responsabilité civile (RC), mais accordent de très grosses réductions sur l’assurance tous risques. Pensez-vous que cela soit logique, sachant que la sinistralité de l’assurance tous risque est aussi importante que celle de la RC ?

H.K.:  C'est une réalité amère qui illustre les distorsions de notre marché. Nous travaillons avec tous les acteurs, notamment publics, pour mettre un terme à ces dysfonctionnements. Nous préconisons une démarche graduelle afin d'endiguer et de mettre un terme à cela en signant un accord multilatéral avec la majorité des acteurs. Le textes prévoirait un plafonnement des remises pour l'assurance tous risques automobiles, avec des sanctions en cas de non-respect. Nous pensons engager ce travail ô combien indispensable à la survie du secteur et aller jusqu'au bout de sa mise en place.

Article réalisé en partenariat avec largusdelassurance.com


Propos recueillis par Acia Kaci, à ALGER


Lundi 6 Juin 2016



Lu 1940 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




















Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA












Suivez econostrum.info en direct sur Facebook









Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA          EDF
 
Femise