Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La Turquie ratifie le protocole de Kyoto




La Turquie ratifie le protocole de Kyoto après s'être engagée depuis cinq ans dans le développement des énergies renouvelables photo C. Beuselinck-Doussin
La Turquie ratifie le protocole de Kyoto après s'être engagée depuis cinq ans dans le développement des énergies renouvelables photo C. Beuselinck-Doussin
TURQUIE. Le Parlement turc vient finalement d’approuver l’adhésion de la Turquie au protocole de Kyoto qui prévoit de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Jusqu’à présent, le pays se refusait à signer l’accord, préférant donner la priorité à son développement industriel.

Mais dans le cadre de sa candidature pour devenir membre de l’Union Européenne, la Turquie doit améliorer ses normes environnementales et a donc infléchi sa position.

Signé en 1997, le protocole de Kyoto engage 37 pays à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre de 5% en 2012 par rapport aux niveaux de 1990.

Même si elle vient tout juste d’adhérer, la Turquie entend respecter ce ratio d’ici 2012, même si selon certains de ses responsables, il faudra 35 Mds€ d’investissements pour mettre le pays aux normes européennes.


Brigitte Challiol


Vendredi 6 Février 2009



Lu 2336 fois

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Crise du Qatar :
Et si les véritables raisons étaient ailleurs ?


avis d'expert

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA