Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La Turquie raffole des métropoles


Mai 2012 : la loi de Transformation urbaine est adoptée ; la moitié du bâti du pays doit être renouvelée d'ici vingt ans. Six mois plus tard, une autre loi module le régime métropolitain. 13 nouvelles entités au champ d'action élargi sont créées, en sus des 16 déjà existantes. Deux textes qui vont de pair et témoignent de l'appétit centralisateur d'Erdogan.



Ankara est la deuxième municipalité métropolitaine fondée après Istanbul, pour qui unir les territoires d'un même zone remonte à l'Empire ottoman. (Ph. C. Beuselinck-Doussin)
Ankara est la deuxième municipalité métropolitaine fondée après Istanbul, pour qui unir les territoires d'un même zone remonte à l'Empire ottoman. (Ph. C. Beuselinck-Doussin)

TURQUIE. Depuis le 11 novembre 2012, le quotidien de 56,5 millions de Turcs (76% de la population, soit 30 points de plus) est régi par les métropoles, ces « municipalités métropolitaines » (büyüksehir belediyesi, BB). Sur 81 « provinces », 29 évoluent aujourd'hui sous le label BB. Leurs frontières collent aux limites territoriales des provinces. Sont éligibles à ce statut celles qui totalisent au moins 750 000 habitants.

L'adoption de cette loi a suscité de houleux débats. L'AKP (Parti du développement et de la Justice), parti dont le chef, Recep Tayyip Erdogan, gouverne le pays depuis 2002, insiste sur les atouts économiques. Les BB héritent de compétences alors réservées aux seules municipalités (la planification territoriale, le transport intramuros ou la gestion de l'eau). Elles voient ainsi leur budget gonfler.


Discipliner la planification

Ankara, la capitale-métropole-province. Ici, au centre, le mausolée d'Atatürk. (Ph. C. Beuselinck-Doussin)
Ankara, la capitale-métropole-province. Ici, au centre, le mausolée d'Atatürk. (Ph. C. Beuselinck-Doussin)

C'est bien sûr aussi un moyen de superviser l'application du programme de renouvellement urbain, comme de la politique économique en vigueur. Pour Melih Ersoy, directeur du département de Planification urbaine et régionale à Middle East Technical University, « la discipline dans la planification au niveau provincial » est plutôt un point positif.

Mais les effets collatéraux demeurent bien plus intéressants. 1 581 municipalités sur 2 947, pour beaucoup aux mains d'autres partis que l'AKP, ont disparu pour être reléguées au statut de « quartiers » ou « villages ». Les élections locales ont lieu en mars 2014. L'opposition parle de « charcutage électoral » (en turc).

D'autant que le parti au pouvoir a depuis longtemps plongé ses racines électorales dans les zones rurales. S'assurer un maillage électoral acquis à sa cause et gagner en capital sympathie semblent faire partie des ambitions d'Erdogan.


Convergence des pouvoirs

Istanbul, au territoire qui s'étend toujours plus, a fait la première l'expérience de la gouvernance centralisée. Ankara et Izmir ont suivi plusieurs décennies plus tard. (Ph. C. Beuselinck-Doussin)
Istanbul, au territoire qui s'étend toujours plus, a fait la première l'expérience de la gouvernance centralisée. Ankara et Izmir ont suivi plusieurs décennies plus tard. (Ph. C. Beuselinck-Doussin)

D'autre part, calquer les frontières des BB sur celles des provinces élargit leur emprise juridictionnelle. Ainsi son maire prend les rênes de toute une province. Et ces structures géantes, de parfois plus de 100 kilomètres de diamètre, se voit dotées du pouvoir d'intervenir dans la mise en œuvre des plans locaux.

Deux tiers du système administratif a été centralisé en rendant « insignifiant » le rôle des administrations locales, insiste Melih Ersoy, par ailleurs auteur de plusieurs essais décryptant la gouvernance locale turque. « En termes de promotion de la démocratie locale dans le pays, c'est rétrograde. »

« Le maire d'Antalya sera responsable de l'aménagement des alpages des montagnes », illustre Jean-François Pérouse, maître de conférences à l’Université du Mirail (Toulouse) et intervenant à l’Université Galatasaray (Istanbul). Cette polarisation sur les métropoles a pris son essor en 2004 lorsque la BB d'Istanbul a étendu ses frontières à celles de l'ensemble du département d'Istanbul.

Lire l'ensemble du dossier
Autre fait notable, l'Administration Spéciale du Département, organe indépendant de l'exécutif local, disparaît au profit de structures contrôlées par le pouvoir central. Ainsi, projette Jean-François Pérouse, « le destin des territoires peu ou pas urbanisés semble être uniquement de servir les intérêts des métropoles auxquelles ils sont soumis, en ressources primaires et espaces de détente et de débordement ».

Le risque que les BB soient dirigées par et pour l'urbain fait tiquer l'opposition. L'accès à l'électricité du fermier isolé aura-t-il une quelconque influence dans la politique d'aménagement du territoire?

Au final, la tendance centralisatrice que le pays s'évertuait à abandonner ces 50 dernières années revient au pas de charge sous une forme « métropolisante ». Au profit de ses citoyens clame le gouvernement. Du moins à court terme.


marcou_report_locgovreformturkey_final.doc MARCOU_REPORT_LocGovReformTurkey_final.doc  (405 Ko)





Jeudi 11 Avril 2013



Lu 807 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise