Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La Turquie et la Russie montent en pression


Simples intimidations ou réelle volonté d'en découdre, la Turquie et la Russie jouent un jeu dangereux en Syrie.



La Russie et la Turquie fourbissent leurs armes et envisagent une confrontation directe en Syrie. Photo ministere de la défense Russe.
La Russie et la Turquie fourbissent leurs armes et envisagent une confrontation directe en Syrie. Photo ministere de la défense Russe.
MEDITERRANEE. Les relations entre la Russie et la Turquie ne cessent de se détériorer. Les deux pays qui ressemblent de plus en plus à des dictatures font monter la pression autour du dossier syrien. Un jeu dangereux qui s'est déjà traduit par la destruction d'un bombardier russe par la chasse turque et par la mort de milliers de civils syriens.
 
Car sur le terrain, les Russes bombardent de façon incessante les régions contrôlées par les rebelles soutenus par les Turcs, alors que la Turquie pilonne les Kurdes des YPG (Unités de protection du peuple). Tout cela pour le plus grand bénéfice des groupes terroristes comme Daech qui voient leurs principaux ennemis affaiblis.
 
La Turquie cherche des alliés pour une intervention terrestre qui permettrait de stopper l'avance des Kurdes face aux rebelles qu'elle soutient, mais qui subissent chaque jour les bombardements de l'aviation russe. Chacun « tape » sur les supplétifs de l'autre, mais l'imbrication des différentes forces est telle qu'à tout moment une confrontation directe entre Turcs et Russes est possible. Lundi 15 février, le premier ministre turc Ahmet Davutoglu affirmait que la Russie agissait « comme une organisation terroriste » et envisageait une « riposte déterminée turque en Syrie  ».

 
La Turquie accuse la Russie de crimes de guerre et la Russie affirme que la Turquie soutient Daech en favorisant le trafic de pétrole et d'antiquités et en laissant les djihadistes franchir ses frontières. Malheureusement, les accusations des deux belligérants sont probablement fondées.

Seuls les Occidentaux luttent contre Daech

La tension ne cesse de monter depuis qu'un bombardier Russe a été détruit par la Turquie. Photo DR
La tension ne cesse de monter depuis qu'un bombardier Russe a été détruit par la Turquie. Photo DR
Face à ce déchaînement de violence qui se traduit par des bombardements d’hôpitaux, d'écoles, par des famines dans les villes assiégées par l'armée de Bachar al Assad ou par Daech, la cessation des hostilités prévue dans l'accord de Munich pour le 19 février 2016 semble une utopie. Déjà, 100 000 réfugiés chassés de la région d'Alep par les bombardements russes et l'avancée des troupes de Barchar al Assad se pressent à la frontière turque.

 
La volonté des Occidentaux de construire un front uni contre Daech apparaît plus que jamais illusoire. Si tous les acteurs déclarent lutter contre le terrorisme, la réalité est tout autre. Deux blocs s'affrontent aujourd'hui, avec d'un côté les rebelles et les Turcs, peut-être demain l'Arabie Saoudite qui envisage elle aussi l'envoi de troupes. Et en face l'armée de Bachar al Assad, les Russes et les Iraniens dont les forces sont déjà présentes sur le terrain. Seuls les Occidentaux ont fait de Daech leur priorité.

 
L’imbroglio syrien apparaît de plus en plus compliqué et de plus en plus dangereux. La Syrie est en miettes et ce conflit a déjà commencé à déstabiliser les économies du Liban, de la Jordanie, dans une moindre mesure de la Turquie. Il impacte l'Europe avec en première ligne la Grèce submergée par les réfugiés. Une confrontation directe entre la Russie et la Turquie provoquerait un véritable séisme en Méditerranée et bien au-delà.


Gérard Tur


Mercredi 17 Février 2016



Lu 1976 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:06 L'Etat islamique ne règne plus sur Syrte

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise