Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La Tunisie tente de passer de la théorie à la pratique

Spécial 13e conférence FEMIP



Baisse des ressources et augmentation de la consommation. La Tunisie veut résoudre une équation énergétique compliquée en faisant appliquer sur le terrain une législation déjà existante.



Nuit urbaine à Tunis (photo M.Périn)
Nuit urbaine à Tunis (photo M.Périn)
Si avant les années 1980 la Tunisie affichait une situation énergétique excédentaire, avec un surplus d’environ 3 Mtep, le pays est devenu un importateur net d’énergie en raison de la chute de sa production d'hydrocarbures et d'une explosion de sa demande intérieure. En 2013, la situation continue de se dégrader.
 
Le secteur de l’énergie en Tunisie a été marqué au cours des dix premiers mois de l'année 2013 par l'augmentation de la consommation de +1,5% pour l'énergie primaire et +0,7% pour l'électricité, accompagnée par une baisse des ressources énergétiques nationales de -7%. Ce déséquilibre s'aggrave en dépit de l’octroi de quarante cinq nouvelles autorisations d’exploration et la poursuite des actions engagées en matière de maîtrise d’énergie.
 
Résultat, le déficit énergétique a atteint les 2 Mtep à la fin du mois d’octobre 2013. Il dépasse déjà celui enregistré en 2012 (1,72 Mtep) et devrait, selon le ministère tunisien de l’industrie, se situer d'ici la fin de l’année à 2,4 Mtep.

Le bâtiment en première ligne

En Tunisie, le secteur du bâtiment a longtemps proposé des produits mal isolés, avec de nombreuses façades vitrées, ne tenant pas compte des spécificités climatiques du pays. Depuis les années 1980, le gouvernement a mis en place une stratégie nationale de maîtrise de l’énergie relayée en 1985 par la création de l’Agence de la Maîtrise de l’énergie, devenue aujourd'hui l'Agence nationale pour la maîtrise de l’énergie (ANME). Il faut attendre 1990 pour qu'une première loi sur la maîtrise de l’énergie soit promulguée. La Tunisie fait un pas de plus en 2004 en adoptant une réglementation thermique et énergétique des bâtiments. Mais les textes restent peu appliqués. Troisième consommateur d'énergie en Tunisie, le secteur du bâtiment deviendra le 2ème en 2020 et le 1er en 2030 si les choses restent en l'état.
 
L'ANME vient de former une équipe d'experts en construction chargée de faire appliquer la législation existante. Elle sera opérationnelle en mai 2014. Cette équipe doit permettre à la Tunisie de construire plus de 80 000 logements conformes aux normes d'efficacité énergétique d'ici fin 2014.

Le secrétaire d’État chargé de l’Énergie et des Mines, Nidhal Ourfelli, souligne que "deux arrêtés sont en cours de publication pour promouvoir la réglementation thermique des bâtiments. Ils concernent les bâtiments à usage de santé et ceux à usage hôtelier.''

La Tunisie engage un plan d’action pour la période 2013-2020. Il prévoit de générer 16,5 Mtep d'économies d’énergies primaires sur ces huit ans. Premier contributeur à ces résultats, le secteur du bâtiment devrait participer à hauteur de 49% aux économies générées sur cette période. Avec 4,4 Mtep, soit 26% des économies attendues, l’industrie serait le deuxième pilier de cette politique, talonné par le secteur du  transport avec 4,1 Mtep  soit 25% des économies.



Gérard Tur avec Nadia Chahed, à TUNIS


Lundi 2 Décembre 2013



Lu 2820 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Commentaires

1.Posté par Sonia le 06/12/2013 13:37
Travaillant dans le domaine médical et en contact avec les cliniques, je vous confirme qu'il y a peu d'efforts qui sont faits pour rendre ces bâtiments eco-responsables. L'isolation n'est pas optimisée et l'on pourrait faire d'énormes économies d'énergie avec un peu de sens civique et sans doute des incitations fiscales.

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Crise du Qatar :
Et si les véritables raisons étaient ailleurs ?


avis d'expert

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA