Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La Tunisie revoit sa stratégie commerciale en Afrique


"Celui qui ne risque rien n'a rien", tel fut le message délivré par plusieurs experts aux hommes d'affaires tunisiens désireux d' investir en Afrique, réunis, récemment, à Tunis dans le cadre d'un séminaire portant sur" Opportunités d'affaires dans les pays d'Afrique: réalités et défis".



De gauche à droite: Cheffia Chelbia, Walid bel Haj Amor, Kamel Ben Yaghlane, Moncef Barouni, Adel Hedhili (Photo RT)
De gauche à droite: Cheffia Chelbia, Walid bel Haj Amor, Kamel Ben Yaghlane, Moncef Barouni, Adel Hedhili (Photo RT)
TUNISIE / AFRIQUE. Orchestré par la Jeune Chambre Économique de Tunis, le séminaire "opportunités d'affaires dans les pays d'Afrique, réalités et défis", a été une occasion propice pour passer en revue, de manière globale et approfondie, l'évolution des relations économiques entre la Tunisie et le continent africain. Mais aussi de soulever les obstacles entravant les efforts d'accroissement du nombre des investissements tunisiens en Afrique, et ce, en dépit du potentiel qu'offre ce marché.

Selon les chiffres communiqués par le Centre de Promotion des Exportations (CEPEX), les exportations tunisiennes vers l'Afrique évoluent à un rythme soutenu. Celles-ci sont passées de 407 millions de dinars tunisiens (205,7 M€) en 2009 à 530 millions de dinars tunisiens (267,9 M€) en 2010. Le taux d'évolution des exportations tunisiennes vers le continent noir croit d'une année sur l'autre, de l'ordre de 30 %. La part des exportations tunisiennes vers l'Afrique comparée à celle de tous les pays du continent est de 2 %. En 2010, la Tunisie a exporté pour 2 % du total de ses exportations vers l'Afrique par rapport à 1 % enregistré en 2005.

S'agissant   des exportations tunisiennes, trois secteurs sont déterminants. Commençons par  le secteur des industries diverses qui représente 36,5 % du total des exportations tunisiennes vers l'Afrique. Les produits issus des industries agroalimentaires pèsent, quant à eux  30 % des produits tunisiens exportés vers le continent africain. Les industries  électriques et mécaniques, qui occupent le troisième rang, assurent 25 % des biens exportés vers l'Afrique. Pour ce qui est du textile, il ne représente que 6 % des exportations tunisiennes vers l'Afrique.

Selon les statistiques de 2010, les principaux produits exportés vers l'Afrique sont les margarines, les huiles végétales, l'eau minérale, le plâtre et la farine. Tandis que cacao, bois, tabac comptent parmi les plus importantes importations. 

Les  principaux clients africains de la Tunisie pour l'année 2010 sont respectivement  l'Éthiopie, le Sénégal, le Niger, la Côte d'Ivoire, le Congo et le Gabon.

Plus de 50 % des exportations de la Tunisie se fait avec les huit pays de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), le Sénégal, la Côte d'Ivoire, le Mali, le Bénin, le Togo, Burkina-Faso, le Niger et la Guinée. Les pays adhérents à ce réseau sont exemptés de droits de douane et taxes intérieures.

"Une mission de prospection multisectorielle en Ethiopie très prochainement"

Cheffia Chelbia, directeur central, direction centrale Approche et Etudes des Marchés (Photo RT)
Cheffia Chelbia, directeur central, direction centrale Approche et Etudes des Marchés (Photo RT)
Le Cepex a mis en place une stratégie pour renforcer l'appui aux entreprises exportatrices tunisiennes. "Il s'agit d'un dispositif de promotion et d'assistance destiné aux exportateurs tunisiens désireux d'investir en Afrique" commente Cheffia Chelbia, chargé de la direction centrale Approche et Etudes des marchés du Cepex..

"Durant l'année écoulée (2010), la Tunisie a participé à environ une dizaine de missions en Afrique à travers les foires et les missions économiques. Une délégation d'hommes d'affaires tunisiens, accompagnée par le CEPEX vient de rentrer du Mali où ils ont examiné l'ensemble des opportunités qu'offre ce marché. Une mission économique de prospection multi-sectorielle, conduite par le conseiller à l'export Ridha Mahjoub sera organisée en Éthiopie, très prochainement. L'objectif est de permettre aux hommes d'affaires tunisiens d'acquérir une connaissance du marché et de l'environnement des affaires en Éthiopie. A ce jour, trente entreprises exportatrices tunisiennes ont répondu favorablement à l'appel des organisateurs", nous révèle-t-elle.

Cheffia Chelbia confirme que le Cepex travaille activement sur le dossier des conseillers à l'export et les moyens permettant de renforcer son rôle dans la promotion des entreprises exportatrices tunisiennes.

"La Chine et l'Inde opèrent une percée significative en Afrique"

Abdelhamid Jouini, responsable commercial projets et services, Schneider Electric (Photo RT)
Abdelhamid Jouini, responsable commercial projets et services, Schneider Electric (Photo RT)
"A mon sens et  d'après ma petite expérience au sein d'une multinationale, l'Afrique est un marché très prometteur et la Tunisie a suffisamment d'atouts pour attaquer ce marché. Pour partir travailler en Afrique, il faut savoir d'abord qu'il y a des atouts mais aussi des menaces. Aujourd'hui, dos à dos la Chine et l'Inde accélèrent le pas vers l'Afrique. A mon avis, la présence significative de ces deux géants, qui ne cessent d'inonder le marché africain avec des produits de qualité, parfois médiocres, représente une vraie menace pour les investissements tunisiens en Afrique. Maintenant, je pense donc nécessaire de repenser notre approche et de mettre en place une stratégie destinée à maintenir la compétitivité du pays, notamment face à la concurrence de ces deux nouveaux rivaux" explique Abdelhamid Jouini, responsable commercial projets et services chez Schneider Electric.

Selon lui, pour gagner le marché africain, les investisseurs tunisiens doivent agir et accroître les efforts pour développer les rapports commerciaux avec leurs homologues africains. Il faut aller d'abord à la découverte du continent africain pour s'informer de ses spécificités.

"Le problème de transport contraint les investisseurs tunisiens "

Mondher Kaaniche, directeur commercial Synergy International (Photo RT)
Mondher Kaaniche, directeur commercial Synergy International (Photo RT)
Aux yeux de Mondher Kaaniche, directeur commercial Synergy International, beaucoup d'obstacles entravent les efforts d'accroissement du nombre des investissements tunisiens en Afrique. Il s'agit notamment, de l'absence de lignes directes de transport aérien ou maritime vers certains pays africains, des charges douanières et du manque d'appui institutionnel aux initiatives d'investissement. 

Selon Mondher Kaanich, l’État tunisien pourrait mettre en place un plan d'action pour résoudre le problème de transport et ceci en permettant à la CTN (Compagnie Tunisienne de Navigation) d'ouvrir de nouvelles lignes, notamment vers l'Afrique. Avec une telle solution, les hommes d'affaires ne seront plus au crochet des sociétés privées à l'instar de Maeresk et Msc et arriveront ainsi à maîtriser les coûts de transport, indique-t-il.


Rym Tlili, à TUNIS


Mardi 10 Mai 2011



Lu 4525 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 10:48 La Tunisie engrange 14 mrds€ d'investissements

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise