Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La Tunisie malade de ses phosphates


Les grèves dans l'extraction de phosphate auraient coûté 3,5% de PIB à la Tunisie en quatre ans. Hier 5e producteur mondial de phosphate, la Tunisie voit une importante source de devises se tarir. La Compagnie des Phosphates de Gafsa (CPG) est paralysée.



L'extraction de phosphate est paralysée par des groupes de chômeurs qui demandent du travail. Photo DR
L'extraction de phosphate est paralysée par des groupes de chômeurs qui demandent du travail. Photo DR
TUNISIE. La Tunisie est confrontée depuis la révolution à un conflit social qui a débouché par la fermeture le mardi 5 mai 2015 du siège de la Compagnie des Phosphates de Gafsa (CPG). Un coup dur pour l'économie tunisienne car les phosphates génèrent 12% des exportations du pays.

La CPG ne devrait reprendre son activité que quand les unités de production ne seront plus bloquées par les centaines de chômeurs qui occupent les lieux. Avant la révolution, la CPG produisait 8,26 millions de tonnes de phosphate. Ce chiffre ne fait depuis que baisser. Elle n'a extrait que 650 000 tonnes depuis le début de l'année 2015.
 
La Tunisie n'a pas su gérer un conflit social qui touche une région extrêmement pauvre. Dans le sud-ouest tunisien, les villes de Metlaoui, Oum Larayes, Medhilla, Redeyef connaissent un taux de chômage de plus de 35%. La CPG, employeur important de la région, a directement ou indirectement doublé ses effectifs en quatre ans pour satisfaire la grogne sociale. Des mesures sans effets réels sur le terrain tant la situation apparait détériorée.

Le conflit avec les chômeurs a fait chuter la production tunisienne de phosphate de 8 à 5 millions de tonnes, provoquant le départ de certains clients qui se tournent aujourd'hui vers le Maroc et la Jordanie. La CPG enregistré plus de 9 M€ de pertes en 2014 en dépit d'une forte hausse du cours du phosphate et l'Etat tunisien a vu fondre ses recettes fiscales de 450 M€. Depuis le début du conflit, l'économie tunisienne aurait au total subi un manque à gagner de près de deux milliards d'euros. Une somme colossale pour un petit pays déjà frappé par une crise touristique sans précédent.
 
La Tunisie possède pourtant tous les atouts pour rester un acteur majeur sur le marché des phosphates. Ainsi, d'importantes réserves découvertes dans la région de Tozeur devraient être mises en exploitation à partir de 2017. Privée de pétrole, la Tunisie pourrait tirer du phosphate des ressources considérables. Selon une étude américaine publiée par le magazine Sciences, la surpopulation et l'épuisement des sols par l'agriculture vont faire du phosphate une ressource aussi vitale que le pétrole à court terme.


Gérard Tur


Mercredi 13 Mai 2015



Lu 6107 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise