Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La Tunisie explique son nouveau code des investissements


Quatre jours après la promulgation du nouveau code des investissements en Tunisie, le Consulat général de Tunisie à Marseille tente de convaincre les investisseurs provençaux de revoir leur position sur la Tunisie.



La Tunisie espère que le nouveau code des investissements va convaincre les chefs d'entreprises français d'investir dans le pays du jasmin (photo : DR)
La Tunisie espère que le nouveau code des investissements va convaincre les chefs d'entreprises français d'investir dans le pays du jasmin (photo : DR)
TUNISIE / FRANCE. Quatre jours après la promulgation du nouveau code des investissements en Tunisie, le Consulat Général de Tunisie à Marseille, avec le concours de l'Ocemo (Office de coopération économique pour la Méditerranée et l'Orient), de FCM (Finances & Conseil Méditerranée) et de l'UCCCAB (l'union des chambres de commerce et des clubs d'affaires bilatéraux), réunissait, dans la cité phocéenne mardi 4 avril 2017, une centaine de chefs d'entreprises tunisiens et français. Avec pour objectif de convaincre les investisseurs provençaux de revoir leur position sur la Tunisie.
 
En dépit d'une forte présence tunisienne dans l'agglomération marseillaise, la région PACA arrive derrière Rhône-Alpes en matière d'investissement dans le pays du jasmin. Au niveau national, la France est passée de 20 à 15 % de parts de marché en moins de vingt ans. « Les investisseurs français déjà présents en Tunisie ne sont pas partis » explique Zied Farza, conseiller financier au cabinet Ferchiou et expert-confiance de FCM. « Mais il n'en vient pas de nouveaux depuis la révolution ».
 
Pour Alain Baroni, directeur général de Framatech, la faiblesse des IDE (investissements directs étrangers) français en Tunisie « ne résulte pas uniquement de la révolution et du terrorisme. La France connaît depuis des années une croissance très faible, ce qui ne favorise pas les investissements. Mais les choses devraient maintenant changer car l'économie française redémarre, la situation en Tunisie s'est normalisée. De plus, le pays possède une main-d'œuvre qualifiée abondante et la Tunisie constitue une bonne base pour anticiper la reconstruction de la Libye. »

Un besoin de 2 mrds€ d'investissements étrangers

Une centaine de chefs d'entreprises étaient présents pour savoir si l'économie tunisienne redémarre réellement (photo : DR)
Une centaine de chefs d'entreprises étaient présents pour savoir si l'économie tunisienne redémarre réellement (photo : DR)
Pour le Consul général de Tunisie à Marseille, Naceur Essid, «  le code des investissements publié le 1er avril 2017 constitue un dispositif très attractif. » Et Zohra Driss, député et membre du bureau exécutif de l'Utica (Union tunisienne de l'industrie, du commerce et de l'artisanat), d'abonder en ce sens :  « Il simplifie les procédures administratives, facilite l'investissement étranger, met sur un pied d'égalité le chef d'entreprise français et tunisien... Il supprime également l'obligation pour tout étranger désirant investir de recevoir l'autorisation de la Commission supérieure de l'investissement. »
 
L'élu tunisien reconnaît un certain immobilisme de la Tunisie en matière économique. « Nous avons mis plus de trois ans à rédiger notre constitution, délaissant l'économie. Depuis deux ans, nous créons les lois qui fixent les règles du jeu. C'est pratiquement terminé. Nous arrivons maintenant à une troisième étape, qui constitue un nouveau départ pour la Tunisie. »
 
Le gouvernement tunisien prévoit pour 2017 une croissance du PIB de 2,5% poussée par une progression attendue du tourisme de 30%, par de bonnes récoltes agricoles après un hiver bien arrosé, et un redémarrage de l'industrie du phosphate. « Pour atteindre notre objectif de 4% de croissance avant 2020, nous avons besoin de 2 mrds € d'investissements étrangers par an », souligne Zohra Driss. Maintenant que le code des investissements existe, le Parlement va voter dans les toutes prochaines semaines une loi d'urgence destinée à supprimer les lenteurs de l'administration et donc à lancer des grands projets actuellement bloqués. », poursuit-il.
 
« Nous avons attendu longtemps le nouveau code », regrette Christian Apothéloz, délégué général de Finances & Conseil Méditerranée. « Maintenant, nous l'avons. C'est une très bonne chose, car le texte me paraît bien équilibré. L'autre bonne nouvelle réside dans la mise en place des procédures de conciliation et d'arbitrage. La Tunisie devient l'un des pays en pointe dans ce domaine. »


Gérard Tur


Mercredi 5 Avril 2017



Lu 1372 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Finance islamique : l'Algérie dans les starting blocks


avis d'expert

Ezzedine Ghlamallah, fondateur et directeur du cabinet de conseil Saafi


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA












EMISSIONS RADIOS RTS


Angélique Kourounis et Thomas Jacobi, présentent leur dernier documentaire :

 

AUBE DOREE,
UNE AFFAIRE PERSONNELLE  

 
   • Mon fourgon, ma maison
   • Aube Dorée, attention danger



Suivez econostrum.info en direct sur Facebook









Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Femise
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee    APIM
Région PACA          EDF