Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La Tunisie contracte avec l'Union européenne et le Bureau international du travail




Adrianus Koetsenruijter, ambassadeur de l'UE en Tunisie et Jamaleddine Gharbi, ministre du développement régional et de la planification
Adrianus Koetsenruijter, ambassadeur de l'UE en Tunisie et Jamaleddine Gharbi, ministre du développement régional et de la planification
TUNISIE / EUROPE. Adrianus Koetsenruijter, chef de la Délégation de l'Union européenne en Tunisie, et Jürgen Schwettmann, directeur du Département des Partenariats et de la Coopération au Développement du Bureau international du travail (BIT) ont signé, le 30 mars 2012, une Convention de contribution en faveur du ministère tunisien du développement régional et de la planification.

Le montant, qui sera débloqué dans le cadre de cette convention, s'élève à 6,5 M€. Il servira, sur les trois prochaines années, à la mise en œuvre de la première composante du Programme d'appui aux zones défavorisées (PAZD). Ce programme étant doté d'un budget total de 20 M€ et ayant pour objectif d'appuyer la transition démocratique en Tunisie à travers la réduction des inégalités sociales et des disparités régionales dans les zones défavorisées.

Grâce au financement européen, le BIT, chargé de la mise en œuvre de la première composante du PAZD, travaillera selon deux axes: il appuiera, d'une part, le renforcement des capacités du nouveau MDRP au niveau central et régional et développera, d'autre part, des actions concrètes portant essentiellement sur la création d'emplois et l’accompagnement à la réinsertion, complétant ainsi les dispositifs de l’État tunisien en faveur de la relance économique. Cette composante démarrera en avril 2012.
 
Concrètement la première composante du PAZD vise la création d'emplois décents à travers : des projets d'infrastructures publiques qui permettront d'employer une importante main-d'œuvre non qualifiée et des activités facilitant l’insertion à long terme sur le marché du travail des jeunes femmes et hommes au chômage, en particulier les jeunes non diplômés, dans cinq Gouvernorats (Gafsa, Kasserine, Le Kef, Sidi Bouzid et Siliana) identifiés comme les plus défavorisés.




Vendredi 30 Mars 2012



Lu 1574 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 10:48 La Tunisie engrange 14 mrds€ d'investissements


Commentaires

1.Posté par Sahim JAAFAR le 02/04/2012 18:51
... sauf, il faut faire participer les associations dans la mise en oeuvre de ces programmes car, le gouvernement n'est pas à la hauteur de les réaliser au moment opportun...

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise