Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La Syrie menace de délaisser l'euro si les sanctions de l'UE sont renforcées




SYRIE / UNION EUROPÉENNE. Le gouverneur de la Banque centrale de Syrie a averti, jeudi 20 octobre, sur la chaîne Russia Today, que son pays pourrait passer de l'euro au rouble, si l'Union européenne entreprenait de renforcer encore ses sanctions.

Adib Mayaleh a ainsi déclaré sur la chaîne russe:"Si on nous impose de nouvelles sanctions, nous allons arrêter nos opérations" en euros. "N'oubliez pas que nous pouvons utiliser le rouble", a-t-il souligné, avant d'ajouter que la devise russe, tout comme le yuan, seraient bientôt inclus dans le bulletin quotidien de la Banque centrale, concernant le cours des devises étrangères.
Selon le gouverneur, la Syrie serait déjà prête à contacter les principales banques russes afin de satisfaire une clientèle de particuliers comme d'entreprises. 

Cette "menace" est consécutive au dernier volet de sanctions européennes prises à l'encontre de la Syrie. L'Union européenne avait décidé la semaine dernière de geler les actifs de la Commercial Bank of Syria.

Lire aussi:

Une banque syrienne sanctionnée par l'Union européenne




Jeudi 20 Octobre 2011



Lu 3153 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

La consolidation du marché immobilier espagnol se confirme


avis d'expert

Par Leonardo Cárdena Armesto, associé, responsable département Real Estate AGM Abogados-Barcelone .


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA