Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La Slovénie tente de s'en sortir seule


Confronté à une crise économique et financière, le pays veut éviter le diktat de l'Europe.



Ljubljana veut redresser ses comptes à son rythme. photo: CG
Ljubljana veut redresser ses comptes à son rythme. photo: CG
SLOVÉNIE. Alors que son système bancaire connaît d'importantes difficultés et que Moody's vient de dégrader sa note, la Slovénie a réussi à lever 3,5 mrds de $ sur les marchés américains. Un répit avant d'autres échéances difficiles.

Le gouvernement de centre gauche tente d'éviter la mise en place d'une politique d'austérité trop sévère qui viendrait plomber un peu plus la Slovénie. Le pays connaît une importante récession avec 2,5% de recul du PIB en 2012 et probablement 2% en 2013. Le déficit public slovène passera de 3,7% du PIB en 2012 à 5,0% en 2013. L'endettement reste inférieur à la moyenne européenne avec 54,1% du PIB en 2012 (90,6% pour la zone euro).

Le pays doit présenter le 9 mai à la communauté européenne un programme d’assainissement de son économie. Il portera notamment sur la restructuration de son système bancaire noyé sous les créances douteuses. Elles atteignent sept milliards d'euros, soit 20% du Produit intérieur brut selon le Fonds monétaire international.

Les trois plus grandes banques publiques sont au bord de la faillite. Ainsi, la NLB détenue à 86% par l'État slovène a besoin d'une seconde recapitalisation (380 M€ en 2012) après deux années de pertes (239 M€ en 2011 et 273 M€ en 2012). L'argent levé sur le marché américain le 2 mai dernier servira à renflouer son système bancaire en créant un établissement qui récupérera toutes les créances douteuses. Se sauvetage devrait coûter 900 M€.

Les 3,5 Mrds $ collectés permettent à la Slovénie de ne pas dépendre d'une aide européenne dont les contreparties l'auraient plongé dans les affres de pays comme la Grèce ou le Portugal. Le gouvernement slovène prévoit de serrer les boulons, mais à son rythme et non pas en obéissant aux injonctions de Bruxelles. Il a déjà annoncé la réduction des salaires des fonctionnaires, une augmentation de la TVA et des impôts directs.


Gérard Tur


Vendredi 3 Mai 2013



Lu 686 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise