Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La Méditerranée retrouve la croissance

Article 1. Les pays à croissance molle.


Tous les chiffres définitifs ne sont pas encore connus, mais les pays méditerranéens, à l'exception de la Grèce, ont connu la croissance en 2015. Cependant, les taux restent généralement trop bas pour faire reculer le chômage.



L'Italie sort de la récession, mais n'arrive pas à réellement décoller. Photo FD
L'Italie sort de la récession, mais n'arrive pas à réellement décoller. Photo FD

Lire aussi le 2eme article : les pays à forte croissance.

MÉDITERRANÉE. La Grèce est le seul pays méditerranéen en récession, avec un recul de 0,8% de son PIB en 2015. Mais il fait mieux que les -1,9% attendus par les prévisionnistes. Le tourisme, qui croit de 10% alors qu'il représente 20% du PIB, et la demande intérieure, permettent de limiter la casse pour un pays qui compte 24% de chômeurs et une dette publique record égale à 180% de son PIB.
 
Un groupe de sept pays (Italie, Tunisie, France, Croatie, Portugal, Chypre et Liban) connaît une croissance molle inférieure à 2% .
 
La situation de la Tunisie apparaît inquiétante. Les attaques terroristes, l'effondrement du tourisme (-31%) et l'inertie politique plombent son économie. Le PIB ne croit que de 0,8% en 2015 (+2,3% en 2014). Contrairement à la majorité des pays méditerranéens qui ne sont pas en guerre, la situation se détériore. Seul le secteur de l'agriculture se porte bien. Le chômage fait des ravages chez les jeunes (30%) alors que le pays connaît une agitation sociale croissante.
 
Le Liban fait partie des pays méditerranéens à croissance molle, mais comme la Tunisie semble sur une mauvaise pente. 2015 a vu plusieurs de ses indicateurs économiques se détériorer. A commencer par le taux de croissance du PIB qui passe de +1,7% en 2014 à +1,4% en 2015. La dette publique représente 138% du PIB (135% en 2014). Les nuages s'amoncellent dans le ciel libanais. Avec pour commencer un conflit syrien qui impacte violemment le pays. Le Liban souffre également d'une paralysie politique. Résultat, les investisseurs boudent le pays qui voit en 2015 les investissements privés reculer de 2,5% (+ 0,8% en 2014).
 
L'Italie ne s'en sort décidément pas, avec une croissance du PIB qui peine pour atteindre +0,8% en 2015, après trois années de récession. Le déficit public passe de 3 à 2,6%, le meilleur chiffre depuis 2007. Mais l'Italie reste l'un des pays méditerranéens les plus endettés (135% du PIB). À son image, la France n'arrive pas à décoller réellement. Le taux de croissance de son PIB, 1,1%, reste faible même s'il est le plus élevé depuis 2012. Comme son voisin italien, la France devrait poursuivre sur cette voie en 2016 et peut-être, pour la première fois depuis de nombreuses, années, réussir à faire baisser sa courbe du chômage.

    Taux de croissance du PIB en 2015
 Grèce  - 0,8 %
 Tunisie  + 0,8 %
 Italie  + 0,8 %
 France  + 1,1 %
 Croatie  + 1,2 %
 Liban  + 1,4 %
 Portugal  + 1,5 %
 Chypre  + 1,6 %
 Israël  + 2,6 %
 Turquie  + 3 % (provisoire)
 Algérie  + 3 % (provisoire)
 Espagne  + 3,2 %
 Maroc  + 4,9 % (provisoire)
 Égypte  + 4,2 % (provisoire)

Le Portugal et Chypre retrouvent le sourire

Le Portugal semble avoir laissé la crise derrière lui. Photo BL
Le Portugal semble avoir laissé la crise derrière lui. Photo BL
Dans le rouge ces dernières années comme beaucoup de pays d'Europe du sud, le Portugal semble avoir retrouvé le chemin de la croissance. Après trois années de récession et un plan de sauvetage financier draconien, le pays affichait une croissance inférieure à 1% en 2014. Elle atteint + 1,5% en 2015. Son nouveau gouvernement entend sortir le pays de la politique d'austérité conduite depuis plusieurs années. Alors que les dépenses publiques reculaient de -0,5% en 2014, elle augmentent de 0,8% en 2015. Le chômage reste stable à 12%.
 
Chypre aussi espère en l'avenir. Avec + 1,6%, l’île enregistre en 2015 sa plus forte croissance du PIB en sept ans. Bâtiment, commerce, hôtellerie, restauration, transports, services financiers, production manufacturière, pratiquement tous les secteurs économiques connaissent une embellie. Chypre revient de loin : en mars 2013, l'effondrement de son secteur bancaire l'a contraint, comme le Portugal ou la Grèce, à demander un prêt auprès du Fonds monétaire international (FMI) et de l'Union européenne, accordé en contrepartie de mesures d'austérité.

La Croatie fait partie des pays les plus pauvres d'Europe et tente avec difficulté de rattraper son retard. Son PIB ne progresse que de 1,2% en 2015. Le pays affiche une dette publique égale à 90 % de son PIB, qu'elle n'arrive pas à réduire en raison d'un déficit budgétaire de près de 5%.


Gérard Tur


Mardi 1 Mars 2016



Lu 1141 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise