Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La Méditerranée, deuxième zone d'intervention de l'AFD, avec 1,15 md€ en 2009


Depuis 1992, l'Agence française de développement (AFD) intensifie sa présence sur la Méditerranée et le Moyen-Orient. En 2009, ses interventions dans la région ont atteint le montant record de 1,15 md€, presque exclusivement sous forme de prêts. Une hausse de 37%, largement imputable aux conséquences de la crise.



En 2010, l'AFD va financer la modernisation de la pêche marocaine à hauteur de 28 M€ (Photo CM)
En 2010, l'AFD va financer la modernisation de la pêche marocaine à hauteur de 28 M€ (Photo CM)
FRANCE/ MEDITERRANNEE/ MOYEN-ORIENT. En 2009, l’ensemble du groupe de l’Agence française de développement (AFD) a engagé un volume d’opérations de 6,2 mds€, en hausse de 40% par rapport à 2008. En trois ans, les interventions de l’opérateur pivot de la coopération française ont doublé. Une stratégie de croissance qui se retrouve sur les pays de la Méditerranée et du Moyen-Orient. En 2009, l’AFD a engagé 1,15 md€ sur cette zone - deuxième zone d’intervention de l’agence après l’Afrique subsaharienne-  contre 840 M€ en 2008.
Etienne Viard, le directeur du département Méditerranée-Moyen Orient de l’AFD, explique à econostrum.info les particularités et les enjeux de l’intervention de l’agence dans cette région.

Econostrum.info : Comment expliquez-vous la croissance de vos interventions en Méditerranée en 2009 ?

Etienne Viard : l’année a effectivement été exceptionnelle avec 1,130 md€ qui se répartissent entre 853 M€ de dons ou prêts de l’AFD (contre 643 M€ en 2008) et 285 M€ de prêts versés par Proparco (contre 198 M€ en 2008). Des chiffres qui s’expliquent essentiellement par l’impact de la crise économique sur les pays de la zone alors qu’ils avaient été épargnés par la crise financière en 2008. Ainsi la Turquie, certainement le pays de la région le plus intégré au commerce mondial et à l’économie européenne, a été très touchée. Mais au-delà de ce problème conjoncturel, nous avons des objectifs de croissance sur cette zone où nos interventions progressent de 25% par an depuis 2002. 
 

La Syrie en 2009, l'Irak en 2010

Etienne Viard table sur une croissance de 8% des interventions de l'AFD en Méditerranée pour 2010 (photo AFD)
Etienne Viard table sur une croissance de 8% des interventions de l'AFD en Méditerranée pour 2010 (photo AFD)
Econostrum.info : Quels sont vos domaines d’intervention et êtes-vous présents partout?

Etienne Viard : Notre zone géographique s’accroît régulièrement. Nous avons commencé par le Maghreb en 1992, puis ce fut au tour de la Turquie en 2004 ou encore de l’Egypte en 2006. En septembre 2009 nous avons ouvert une agence de l’AFD en Syrie et nous prévoyons de nous installer en Irak en 2010. Désormais la Libye est le seul pays méditerranéen où nous ne sommes pas présents.

Quant à nos secteurs d’intervention sur la zone, ils regroupent les trois mandats généraux de l’AFD qui sont le développement durable, la croissance et la croissance pour les pauvres. Mais ici, contrairement à l’Afrique subsaharienne par exemple, nous ne faisons que des prêts et pas des dons, à l’exception des Territoires autonomes palestiniens.

Econostrum.info : La crise a-t-elle fait évoluer votre stratégie et vos principaux secteurs d’intervention dans la région ?

Etienne Viard : Nous sommes un peu comme un paquebot qui ne change pas facilement de cap ! Mais dans le cadre de l’après crise, nous essayons de renforcer nos aides sur l’agriculture pour limiter les problématiques alimentaires. En matière de financement des infrastructures, nous voulons aussi infléchir nos interventions vers les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique.

Effort de coordination

Econostrum.info : Quels sont vos rapports avec les autres grands bailleurs de fonds institutionnels sur la région ?

Etienne Viard : Nous travaillons de façon de plus en plus concertée avec nos confrères comme la Banque européenne d’investissement, la Banque mondiale ou encore la KfW, la banque de développement publique allemande. Cet effort de coordination est spécifique à cette zone et a été initié par l’Union européenne qui a mis à notre disposition des subventions de la Facilité d’investissement du voisinage (FIV),  à condition d’être au moins deux à financer un projet. Il y a un intérêt évident pour les Etats concernés ou les sociétés publiques nationales et les entreprises qui n’ont plus qu’un seul interlocuteur et ne doivent passer que par une seule procédure d’audit et d’examen de leurs dossiers. L’UE vient de dupliquer ce principe pour l’Amérique latine.
 
Econostrum.info : Quelles sont vos perspectives pour 2010 ?

Etienne Viard : La croissance de ces dernières années sera difficile à tenir et nous tablons plutôt sur un objectif de hausse des interventions de 8% pour atteindre environ 1,2 md€.

Depuis le début de l’année nous avons par exemple décidé de financer l’Office national des Pêches du Maroc (à hauteur de 28 M€) ou encore d’accorder un prêt de 10 M€ pour améliorer le réseau d’eau potable de la ville d’Oujda. Au Liban, nous mettons en place des financements de banques sur des lignes ciblées pour accorder des prêts aux étudiants ou pour le secteur hospitalier.

L’enjeu principal de développement pour tous ces pays est la croissance qui doit permettre d’augmenter le nombre d’emplois et le recrutement des jeunes diplômés dont le taux de chômage est très important. L’autre enjeu de la zone c’est la protection de la Méditerranée et de sa biodiversité ainsi que les problématiques de l’eau. Nos interventions se poursuivront sur ces points.


Brigitte Challiol


Jeudi 22 Avril 2010



Lu 5016 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 10:48 La Tunisie engrange 14 mrds€ d'investissements

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise