Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La Méditerranée dans l'impasse


Exode des populations, guerres, terrorisme, dictatures... les populations des pays de la rive sud et est de la Méditerranée semblent n'avoir le choix qu'entre la peste et le choléra. L'historien Pierre Vallaud tente d'expliquer le pourquoi de cette impasse.



Pour Pierre Vallaud, la Méditerranée se trouve dans une impasse (photo : F.Dubessy)
Pour Pierre Vallaud, la Méditerranée se trouve dans une impasse (photo : F.Dubessy)
MEDITERRANEE. « Dans l'esprit de beaucoup de profanes, la Méditerranée se résume aujourd'hui aux exilés et à la guerre. L'idée même d'une région méditerranée est remise en cause. Cette dernière apparaît plus comme une frontière que comme un lien, un espace commun. Mais, même si des événements conjoncturels peuvent faire douter aujourd'hui de son existence, la Méditerranée en tant que région existe ». Historien, ancien professeur de relations internationales à l'université Saint-Joseph de Beyrouth, ancien directeur du CERGES (Centre d'études et de recherche géostratégique), Pierre Vallaud a dressé à l'occasion des « Entretiens d’Euromed-IHEDN » organisés le 6 septembre 2016 à la Villa Méditerranée, à Marseille, dans le cadre des « Mardi de la Villa », un sombre tableau de la situation dans les pays des rives sud et est de la Méditerranée.
 
Pierre Vallaud estime que la situation actuelle s'inscrit dans une logique historique. « La Méditerranée a toujours été le théâtre de flux de populations, de vagues migratoires formant autant de strates. Elle n'est restée paisible depuis plusieurs siècles que pour nous occidentaux. Car, pour les populations locales des rives sud et est, la colonisation n'a pas été vécue avec sérénité. »
 
D'après Pierre Vallaud, l'agitation actuelle résulte de différents facteurs. Religieux, avec l'opposition entre catholiques, orthodoxes, chiites et sunnites. Politiques, avec un découpage des frontières à la fin de la première guerre mondiale qui a sacrifié les réalités ethniques au profit des intérêts des grandes puissances victorieuses. La création d'un état Kurde a été « oubliée » et celle d'Israël s'est faite sans se préoccuper des Palestiniens. « Quand la bulle qu'est l'EI aura disparu, car elle disparaîtra, resteront les questions kurdes et palestiniennes, pour des décennies, car elles apparaissent aujourd’hui sans solution » regrette Pierre Vallaud. « De même, le Liban est une création artificielle et se trouve confronté à de multiples problèmes pratiquement insolubles. »

Les dictatures et les guerres produisent des exilés

À l'exception de quelques rares pays, les révolutions des printemps arabes ont marqué la fin du panarabisme qui prévalait depuis la fin de l'empire ottoman. Il est remplacé par le panislamisme qui a vaincu en Iran, en Arabie saoudite, en Turquie, a remporté des victoires avant d'être évincé de Tunisie et d'Égypte. En Libye, Syrie, Irak, les chiites et sunnites se battent pour occuper la terrain laissé vacant par les tenants du panarabisme.
 
« Cette montée du panislamisme fait resurgir des problèmes auxquels les Occidentaux ne comprennent pas grand-chose et qu'ils sont incapables de résoudre » insiste Pierre Vallaud. Cela les impacts pourtant avec un flot d'exilés qui fuit la misère et la guerre, et avec l'exportation du terrorisme.
 
Que faire alors ? Pierre Vallaud constate que les habitants des pays de la rive sud et est de la Méditerranée « n'ont le choix qu'en la coercition, au Maroc, en Algérie, en Turquie, en Égypte, en Arabie Saoudite... et la guerre en Syrie, Libye, Irak. Cette impasse résulte d'un vide politique. » Pour l'historien, « les dictatures ont supprimé toute opposition. Il n'existe pas d'élite pouvant prendre le relais. Seuls les islamistes sont organisés et peuvent proposer une alternative. Les démocrates sont très peu nombreux et pratiquement hors sol. La Tunisie est le seul pays où une troisième voie a été trouvé. Nos gouvernants ferait bien d'en prendre conscience et d'aider ce pays exemplaire à s'en sortir. »


Gérard Tur


Vendredi 9 Septembre 2016



Lu 1473 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Crise du Qatar :
Et si les véritables raisons étaient ailleurs ?


avis d'expert

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA