Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La Libye vote librement pour la première fois le 19 juin




Une Libyenne votant aux élections locales de Misrata (photo Libya-index)
Une Libyenne votant aux élections locales de Misrata (photo Libya-index)
LIBYE. Sept mois après la mort de Muammar Kadhafi, la Libye se prépare à organiser ses premières élections libres après plus de quarante années de dictature. Il s’agira le 19 juin 2012 pour les Libyens d’élire démocratiquement une Assemblée Constituante chargée de proposer un projet de Constitution, à soumettre ensuite par référendum au vote des citoyens.
 
Survenant dans un climat politique tendu, entre craintes de partition et affrontements sanglants entre milices, ces premières élections représentent un réel enjeu pour le pays. 120 sièges sur 200 seront réservés aux candidats indépendants, et les 80 restants seront destinés aux mouvements politiques.
 
Le Conseil National de Transition (CNT) avec à sa tête Abdoullah Naker, fort de sa légitimité anti-Kadhafi durant la révolution se maintient comme force politique incontournable, tandis que les estimations laissent aussi entendre un bon score pour les partis à tendance islamique bien implantés localement.
 

Le pétrole revient à ses niveaux pré-révolutionnaires

En somme, la commission nationale électorale a enregistré 4 013 candidats dont seulement 374 sont affiliés à des partis politiques. Une inscription électorale massive a été enregistrée par la même commission, puisque 2 712 977 Libyens se sont inscrits sur les listes, ce qui équivaut à 80% du corps électoral.
 
Ces élections représentent un enjeu crucial pour l’avenir politique et économique du pays. En effet, l’instabilité régnant depuis février 2011 freine les perspectives de reprise économique.
 
Il est à rappeler que suite à la révolution, la Libye a quasiment arrêté sa production de pétrole pour ne la reprendre qu’en septembre 2011.

Aujourd’hui, la rente pétrolière a presque regagné son activité pré-révolutionnaire, puisque selon le vice-premier ministre Moustapha Abou Chagour, la production a atteint 1,55 million de barils par jour, pour 1,6 million en février 2011. Des résultats à consolider, quelle que soit la transition politique.




Mercredi 6 Juin 2012



Lu 1245 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Commentaires

1.Posté par Imbert de Dion le 08/06/2012 00:27
Cette Révolution que nous avons tant aidé arrivera-t-elle à nous faire oublier le naufrage tunisien...!!!???

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise