Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La Libye se soulève à son tour


LIBYE. La situation dans l'Est de la Libye semble avoir totalement échappé au colonel Kadhafi, au pouvoir depuis 42 ans. La Turquie a commencé à évacuer ses ressortissants. L'Autriche et d'autres pays européens se préparent à faire de même. Les victimes se comptent par centaines.



La Libye semble suivre la voie de la Tunisie et de l'Egypte. Photo DR.
La Libye semble suivre la voie de la Tunisie et de l'Egypte. Photo DR.

LIBYE. A Benghazi, deuxième ville du pays avec 700 000 habitants et principal foyer d'une révolte qui prend de l'ampleur de jour en jour, les forces de sécurité ont une nouvelle fois fait feu à l'arme lourde.

Selon plusieurs sources, elles auraient tiré dimanche 20 février sur une foule composée de plusieurs centaines de milliers de personnes qui accompagnait un convoi d'une soixantaine de cercueils de manifestants tués cette semaine. Les forces de sécurité, chassées de la ville par les insurgés, se sont retranchées dans une caserne placée sur la route conduisant au cimetière. Au passage de la foule, elles auraient commencé par tirer en l'air, avant de viser directement les manifestants.



Benghazi hors contrôle

Les chiffres fluctuent d'une source à l'autre, mais la répression aurait fait en cinq jours 170 à 200 victimes rien qu'à Benghazi. Un massacre qui n'a pas empêché la population de prendre le contrôle des rues de Benghazi. Il semble que des policiers et des militaires aient refusé de tirer et soient passés du coté de la population.

Selon l'agence de presse italienne Ansa qui cite un compatriote bloqué dans Benghazi, la situation « est complètement hors de contrôle. Tous les bâtiments gouvernementaux et institutionnels ont été incendiés et des voyous saccagent et détruisent tout. Il n'y a personne dans les rues, pas même la police".


Arrêtez le massacre

L'Etat comme les médias libyens ne confirment pas l'insurrection et se contentent d'évoquer des actes de vandalisme provoqués par des étrangers utilisant Internet pour se coordonner. Palestiniens, Syriens, Tunisiens, Egyptiens, Turcs et Soudanais sont montrés du doigt. Internet a été coupé et les liaisons téléphoniques sont régulièrement interrompues. 

Seif al-Islam Kadhafi, fils de Mouammar Kadhafi, a accusé à l'occasion d'un discours diffusé à la télévision libyenne dimanche soir (24 février) les médias occidentaux et arabes de manipuler l'information et d'exagérer le bilan des violences. Affirmant qu'il fallait ramener l'ordre dans le pays, il a demandé une refonte de l'appareil d'Etat.

D'autres villes, dont Tripoli la nuit de dimanche 20 février, et Musratha, la troisième agglomération du pays, connaitraient des mouvements de révolte, sans qu'il soit possible pour le moment d'en connaître l'ampleur. Les autorités libyennes ont ainsi révélé que des « extrémistes islamistes” retiendraient en otage des membres des services de sécurité à Al-Baïda.

Toujours selon le gouvernement libyen, les forces de sécurité auraient déjoué une tentative de sabotage de puits de pétrole au sud de Tripoli, à Sarir. Six Libyens auraient été arrêtés alors qu'ils avaient incendié des bâtiments. La Libye produit deux millions de barils de pétrole par jour et occupe le troisième rang des producteurs d'or noir d'Afrique.

Dans le pays, plusieurs intellectuels et guides religieux appellent dans un texte commun « chaque musulman, qui se trouve au sein du régime ou l'aidant de quelque façon que ce soit, de reconnaître que le massacre d'êtres humains innocents est interdit par notre créateur et par son prophète (...). Ne tuez pas vos frères et vos sœurs. Arrêtez le massacre immédiatement."



Gérard Tur


Dimanche 20 Février 2011



Lu 2063 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Lundi 21 Novembre 2016 - 17:59 La Libye et la Syrie ont fait fuir les investisseurs €


Commentaires

1.Posté par Sahim JAAFAR le 20/02/2011 19:16
... oh Kaddafi, arrêtez le massacre, tes 2 amis (BEN et MOUBARAK) ont essayé et ont échoué, maintenant ils t’attendent dans la poubelle de l’histoire...

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise