Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La Libye n'a plus d'économie, mais conserve un trésor




Le port pétrolier de Bregas (photo DR)
Le port pétrolier de Bregas (photo DR)
LIBYE. Le gouvernement d'union nationale (GNA) et ses alliés occidentaux ont tenté lundi 31 octobre de faire le point sur la situation économique de la Libye. Elle est catastrophique, avec 60% de déficit commercial, 25% d'inflation, 70% de baisse du PIB en 6 ans et un dollar libyen qui a perdu 200% de sa valeur.

Les revenus pétroliers représentent 95% des exportations, 80% du PIB, 97% des recettes fiscales. Une économie monoproduit qui n'est pas prête de changer car la Libye possède dans son sous-sol près de 50 mrds de barils de pétrole et 1 600 mrds de m³ de gaz. Un véritable trésor pour une population de seulement 6,3 millions d'habitants.

Aidée par ses « amis », la Libye tente de faire redémarrer l'extraction de ses ressources d'hydrocarbures. Pratiquement tombée à zéro au plus fort de la guerre, la production atteint actuellement 580 000 barils jours, soit trois fois moins qu'avant la chute de Kadhafi.   
 


Arthur Maffren


Jeudi 3 Novembre 2016



Lu 1149 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mercredi 16 Août 2017 - 16:19 L'Italie retrouve des couleurs

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Crise du Qatar :
Et si les véritables raisons étaient ailleurs ?


avis d'expert

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA