Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La LGV Paris-Nice sème la zizanie en Provence


Les opposants au tracé nord de la future LGV Paca ont décidé de bloquer la gare TGV d'Aix en Provence samedi. Le choix du tracé pourrait être fait le 11 février à l'issue d'une réunion de tous les acteurs concernés convoqués par Jean-Louis Boorlo.



Les deux familles de tracés étudiés par RFF, un passe par les grandes villes provençales, l'autre les évite
Les deux familles de tracés étudiés par RFF, un passe par les grandes villes provençales, l'autre les évite
FRANCE. Dans l’attente de la réunion convoquée par Jean-Louis Borloo, ministre de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de l’aménagement du territoire, les opposants au tracé nord de la future ligne à grande vitesse (LGV) devant relier Paris à Nice ont prévu de manifester samedi 31 janvier à la gare TGV d’Aix en Provence et de bloquer des trains.

Deux tracés sont en compétition : l’un dit « tracé des Métropoles », ou tracé Sud, passe par Marseille et dessert ensuite l’agglomération toulonnaise puis rejoint Nice via la gare rurale Les Arcs.

L’autre tracé décroche de la ligne actuelle Paris-Marseille à la gare TGV d’Aix en Provence, passe au pied de la montagne Sainte Victoire, puis longe le tracé de l’autoroute A8 jusqu’à Nice.

Leur coût va de 11,4 mds€ pour le premier à 8 mds€ pour le second. La différence tient essentiellement à la création de deux nouvelles gares dans le premier scénario, à Marseille (950 M€) et au nord de Toulon, et à 20 km supplémentaires de tunnels.

Marseille et Toulon hors de l'axe Madrid-Rome ?

Eric Ciotti, le président du Conseil général des Alpes Maritimes, a mis le feu aux poudres il y a deux semaines en affirmant que le choix définitif du tracé était fait et que c’était le tracé nord !

Depuis, les réactions des partisans du tracé sud se sont multipliées. Ces derniers estiment inenvisageable que la ligne ne desserve pas les deux métropoles régionales que sont Marseille et Toulon, les mettant ainsi à l’écart de l’axe Madrid-Rome.

Le président du conseil général des Bouches du Rhône, Jean-Noël Guérini, a ainsi prévenu que si le tracé nord était choisi, il ne financerait pas la LGV. Jeudi, le directeur régional de Réseau Ferré de France, Michel Croc, qui est chargé des études préliminaires, a répondu que le choix n’était pas fait.

Jean-Louis Borloo, le ministre français de l'Aménagement du territoire, a convoqué tous les élus concernés le 11 février pour trancher.


Aliette de Broqua


Vendredi 30 Janvier 2009



Lu 2804 fois

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Crise du Qatar :
Et si les véritables raisons étaient ailleurs ?


avis d'expert

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA