Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La Grèce se trouve paralysée par une nouvelle grève générale




Comme en février 2010, la Grèce va connaître une nouvelle journée de grève générale (photo CES)
Comme en février 2010, la Grèce va connaître une nouvelle journée de grève générale (photo CES)
GRECE. La rue grecque veut faire entendre sa voix mercredi 15 décembre 2010 pour protester contre les mesures drastiques d'économies prônées par le gouvernement.

Une grève générale, la septième depuis le début de l'année 2010, va conduire à une paralysie du pays avec le blocage des transports et des services publics. 

Le mouvement a débuté mardi 14 décembre avec l'arrêt des transports en commun à Athènes. Aucun bus, métro, trolleybus ou tramway ne circulait. Le mercredi 15 décembre, les contrôleurs aériens et les marins se sont joints à la protestation. Les îles grecques ne sont pus desservies ni par air, ni par mer.

Le budget 2011 prévoit de ramener le déficit public à 7,4% du PIB et diverses mesures impopulaires comme le gel des salaires de fonctionnaires, l'avancement de l'âge de départ à la retraite ou une hausse des taxes sur les carburants. 

Ce sont pourtant des conditions imposées par l'Union européenne (UE) et le Fonds monétaire international (FMI) pour débloquer, sans doute en février 2011, la quatrième tranche du prêt soit 15 mds€ sur les 110 mds€ accordés en mai 2010 à la Grèce par les deux institutions pour la sauver de la faillite.

Des mouvements dans toute l'Europe

La confédération européenne des syndicats appelle à une journée de grève le 15 décembre 2010 (photo CES)
La confédération européenne des syndicats appelle à une journée de grève le 15 décembre 2010 (photo CES)
La confédération européenne des syndicats appelle à une journée de grève le 15 décembre 2010 (photo CES)
La confédération européenne des syndicats appelle à une journée de grève le 15 décembre 2010 (photo CES)
La grève générale en Grèce s'appuie sur le mot d'ordre lancé par la Confédération européenne des syndicats  (CES - ETUC) qui demande à ses adhérents de bloquer l'entrée de la Commission européenne (Berlaymont) à Bruxelles mercredi 15 décembre 2010 de 12h à 13 h pour "dire non à l'austérité pour tous et aux bonus pour quelques uns." 

D'autres pays devraient relayer ce mouvement et notamment l'Espagne.







Mercredi 15 Décembre 2010



Lu 1719 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:06 L'Etat islamique ne règne plus sur Syrte

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise