Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La Grèce plonge dans la grève générale et la confusion


Journée noire en Grèce mercredi 10 décembre en raison de la grève de l’ensemble du secteur public. Olympic Airways, métro, bus… seront au point mort, tout comme les guichets des services bancaires.



GRECE. La grève des services publics annoncée il y a 15 jours intervient au lendemain des funérailles d’Alexandre Grigoropoulos, décédé samedi soir, victime d'une balle tirée par un policier. La mort de ce jeune homme a plongé Athènes et d’autres villes grecques dans le chaos.

Mardi, au troisième jour des émeutes, le mouvement s’essoufflait légèrement dans le centre d’Athènes, tandis que des foyers de violence étaient toujours très vivaces à Patras et Salonique.

Dans la soirée, Athanase Papandropoulos, journaliste présent sur place, indiquait qu’un confrère caméraman de TV5 qui se trouvait en dehors de l’enceinte du cimetière avait été attaqué et légèrement blessé. "Les boutiques ont été pillées. Un centre de la compagnie d’état des télécommunications a été quasiment vidé. 1.100 téléphones mobiles ont été volé", rapporte notre confrère d’Estia.
Toute la Grèce est sous le coup d'une grève générale, ce mercredi (D.R.)
Toute la Grèce est sous le coup d'une grève générale, ce mercredi (D.R.)

Inquiétude des chefs d'entreprise

Dans les milieux économiques, l’inquiétude monte. Quel sera l’impact de deux phénomènes simultanés, grèves à répétition et poussée de fièvre de la jeunesse grecque, conjugués au ralentissement économique dont les effets risquent d’aller crescendo?

Les ingrédients sont explosifs. "Le patronat grec est très inquiet quant à l’exécution du budget. Cela risque de se traduire par une hausse des taxes, telles que la TVA. De plus, il faut craindre des problèmes dans les circuits de distribution en raison de la destruction des magasins du centre d’Athènes et de Salonique", précise Athanase Papandropoulos.

L’Ambassade de France en Grèce reçoit depuis le début de la semaine des appels de chefs d’entreprises soucieux d’une situation qui n’est plus sous contrôle. "Mardi et mercredi seront des jours très difficiles", indiquait la mission économique de l’Ambassade de France en Grèce, dans l’incapacité de prédire la durée d’un tel mouvement.

Lire aussi: Emeutes en Grèce: le mécontentement général signe d’un malaise économique ?


Nathalie Bureau du Colombier


Mardi 9 Décembre 2008



Lu 1309 fois

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Crise du Qatar :
Et si les véritables raisons étaient ailleurs ?


avis d'expert

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA