Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La Grèce coincée entre l'Europe et la rue


EUROPE / GRECE. Le directeur de la Banque Centrale Européenne, Jean-Claude Trichet, salue le plan d'austérité grec alors même que les manifestations se multiplient dans les rues d'Athènes pour dénoncer des mesures prises sous la pression de Bruxelles.



Athènes connait une forte agitation sociale (photo DR)
Athènes connait une forte agitation sociale (photo DR)

EUROPE  / GRECE. S’exprimant à l’issue du Conseil des gouverneurs le 4 mars 2010  à Francfort, Jean-Claude Trichet, a longuement évoqué le cas grec.
 

Le président de la Banque Centrale Européenne (BCE), tout comme la veille José Manuel Barroso, président de la Commission européenne  (Lire : La Commission européenne satisfaite par l'annonce de mesures additionnelles du gouvernement grec), a souligné sa « satisfaction concernant les mesures additionnelles annoncées par le gouvernement grec. Ce problème de réformes résolu permettra aux citoyens et à l’économie grecque de revenir à une croissance à moyen terme ».


Il a réaffirmé que « quitter la zone euro serait pour la Grèce une absurdité…Appartenir à la zone euro vous aide constamment. Mais, en échange, il faut accepter les règles du jeu et notamment le pacte de stabilité. » 


Jean Claude Trichet ne veut pas d'une intervention du FMI

Jean-Claude Trichet, président de la BCE, se dit confiant sur l'avenir de la Grèce (photo F.Dubessy)
Jean-Claude Trichet, président de la BCE, se dit confiant sur l'avenir de la Grèce (photo F.Dubessy)
Selon le président de la BCE, « tous calculs faits, la Grèce est dans un bien meilleur état que précédemment. Nous en sommes convaincus et la Commission aussi. Il faut maintenant que cette consolidation budgétaire renforce la croissance à moyen terme et l’emploi.»

Tout en reconnaissant avoir apprécié tout au long du processus grec les relations avec le FMI, Jean-Claude Trichet estime « inapproprié que le FMI participe à l’aide de la Grèce. » Il revient aux Européens de régler ce problème dans le cadre du pacte de stabilité.
 

Jean-Claude Trichet appel à la prudence : « Nous ne pouvons nous permettre de revenir à de l’instabilité financière. Personne dans nos démocraties ne nous le pardonnerait. » 
 

Pourtant, en Grèce comme au Portugal, la rue gronde. 


Les grecs dans la rue

Dans les rues d'Athènes, la cure d'austérité mise en place à la demande de la communauté européenne par le gouvernement Grec provoque de vives réactions. 

Le plan d'économies de 4,8 milliards d'euros pèsera lourdement sur les bas et moyens revenus touchés de plein fouet par la hausse de la TVA, la suppression d'un mois de salaire pour les fonctionnaires, le gel des retraites et la mise en place de toute une série de taxes.

Plusieurs syndicats, dont le Front de lutte syndicale (PAME) et la Fédération des fonctionnaires (Adedy) organisent depuis début mars d'importantes manifestations. Une soixantaine de villes ont vu d'importants cortèges bloquer les rues alors que les syndicats appellent à des grèves générales le 5 et 16 mars. 

Le gouvernement grec s'impatiente

Les manifestants reprochent aux pouvoirs publics de faire payer aux grecques les abus de leurs responsables nationaux et du monde bancaire, qui se seraient entendus pour dissimuler les emprunts massifs qui plombent aujourd'hui le pays.

Le gouvernement grec rejette la responsabilité de la brutalité de la cure d'austérité sur l'Europe. Ce sont en effet les pays de la zone Euro qui ont demandé à la Grèce de réduire son train de vie en échange d'une hypothétique aide.

Le premier ministre, Georges Papandréou, ne cache d'ailleurs pas son agacement devant les hésitations européenne qui perdurent alors même que le plan d'austérité est mis en place. « Nous attendons la solidarité de l'Europe » affirme-t-il, avant de menacer : « si elle devait faire défaut, un recours au Fonds monétaire international (FMI) serait envisageable ».

Briser la spéculation

Tourisme en baisse, crise financière et sociale, rien n'est épargné à la Grèce (photo VT)
Tourisme en baisse, crise financière et sociale, rien n'est épargné à la Grèce (photo VT)
Une option redoutée par l'Europe qui pourrait annoncer des mesures d'aide le 15 mars à l'occasion d'une réunion des ministres des finances de la zone euro.

Sans attendre ce signal fort de l'Europe, pour sortir de la crise actuelle et lancer des signaux apaisants aux marchés, le ministre des finances Grec a lancé jeudi 4 mars un emprunt obligataire de dix ans. Sa réussite prouverait que les investisseurs font de nouveau confiance à la Grèce et dissuaderait les spéculateurs de jouer la carte du pire. Car il semble que ce soit ceux là même qui ont prêté de façons massive à la Grèce qui depuis plusieurs semaines laissent entendre que le pays est au bord de la faillite et profitent de la remontée des taux d'intérêts induite par ces rumeurs.


Frédéric Dubessy, à FRANCFORT


Jeudi 4 Mars 2010


Lu 1615 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:06 L'Etat islamique ne règne plus sur Syrte

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise