Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La France se dote d'un nouveau gouvernement




Lundi 25 août 2014, François Hollande avait renouvelé sa confiance à Manuel Valls en lui demandant de constituer une nouvelle équipe gouvernementale (photo Elysée)
Lundi 25 août 2014, François Hollande avait renouvelé sa confiance à Manuel Valls en lui demandant de constituer une nouvelle équipe gouvernementale (photo Elysée)
FRANCE. François Hollande et Manuel Valls auront au moins respecté cet engagement : comme prévu, la composition du nouveau gouvernement est bien tombée mardi 26 août 2014 annoncée par Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de l’Élysée, sur le perron du Palais présidentiel.

Ce remaniement ministériel répond à la démission de Manuel Valls après la fronde instillée par le désormais ancien ministre de l’Économie, du Redressement productif et du Numérique, Arnaud Montebourg, et plusieurs autres membres du gouvernement français. Tous sont écartés de la nouvelle équipe, Arnaud Montebourg comme Benoît Hamon (ministre de l’Éducation) et Aurélie Filippetti (ministre de la Communication).

Au cours d'un déjeuner de travail, le chef de l’État et son premier ministre ont donc peaufiné une liste pas évidente à dresser pour, comme l'a qualifié François Hollande, "composer un gouvernement de clarté sur la ligne, les comportements, la composition et la majorité."

Les écologistes ont refusé de participer à ce gouvernement malgré les appels du pied du premier ministre. Tout comme Frédéric Cuvillier, secrétaire d’État en charge des Transports, de la Mer et de la Pêche.
Par contre, si le président du Parti radical de gauche (PRG) Jean-Michel Baylet a refusé d'en faire partie, faute de ministère régalien à lui proposer, trois PRG conservent leur poste : Sylvia Pinel (ministre du Logement et des Territoires), Thierry Braillard (secrétaire d’État aux Sports) et Annick Girardin (secrétaire d’État à la Francophonie).

Michel Sapin hérite d'un superministère en ajoutant à ses fonctions précédentes le portefeuille d'Arnaud Montebourg (sauf le Numérique). Il devient donc l'homme fort du gouvernement Valls II en agrégeant l’Économie, les Finances et les Comptes publics.

Christiane Taubira (divers gauche) conserve son maroquin de ministre de la Justice.

Le précédent gouvernement (31 mars 2014 au 25 août 2014) comprenait trente-deux membres (quatorze femmes / dix-huit hommes) dont seize ministres (huit femmes / huit hommes). Le nouveau toujours seize ministres en parité égale et seize secrétaires d’État.

Le gouvernement Valls II

Premier ministre : Manuel Valls

Ministre des Affaires étrangères et du Développement international : Laurent Fabius
Ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie : Ségolène Royal
Ministre des Finances et des Comptes publics : Michel Sapin
Ministre de la Défense : Jean-Yves Le Drian
Ministre des Affaires sociales, de la Santé et du Droit des femmes : Marisol Touraine
Ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social : François Rebsamen
Ministre de l'Intérieur : Bernard Cazeneuve
Ministre de l’Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche: Najat Valaud-Belkassem
Garde des Sceaux et ministre de la Justice : Christine Taubira
Ministre de l'Agriculture, de l'Agro-alimentaire et de la Forêt et Porte-parole du gouvernement: Stéphane Le Foll
Ministre de de l’Économie, de l'industrie et du Numérique : Emmanuel Macron
Ministre du Logement, de l’Égalité des Territoires et de la Ruralité : Sylvia Pinel
Ministre de la Décentralisation, de la Réforme de l’État et de la Fonction Publique : Marylise Lebranchu
Ministre de la culture et de la communication : Fleur Pellerin
Ministre de le ville, de la Jeunesse et des Sports : Patrick Kanner
Ministre des Outre-mer : George Pau-Langevin

Secrétaires d’État

Jean-Marie Le Guen (Relations avec le Parlement)
Harlem Désir (Affaires européennes)
Alain Vidalies (Transport et Mer)
Annick Girardin (Développement et Francophonie)
Thomas Thevenoud (Commerce extérieur, Tourisme et Français de l'étranger)
Geneviève Fioraso (Enseignement supérieur et Recherche)
Christian Eckert (Budget)
Kader Arif (Anciens combattants et Mémoire)
Laurence Rossignol (Famille, Personnes Âgées)
Ségolène Neuville (Personnes handicapées et Lutte contre l'exclusion)
Myriam El Khomri (Politique de la ville)
Pascale Boistard (Droits de femmes)
Carole Delga (Commerce, Artisanat, Consommation, Économie sociale et solidaire)
Axelle Lemaire (Économie numérique)
André Vallini (Réforme territoriale)
Thierry Braillard (Sports)




Mardi 26 Août 2014



Lu 2812 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise