Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La France reconnaît le Conseil national de transition (CNT) libyen et envisagerait de proposer des frappes aériennes ciblées


La France vient de reconnaître les leaders de l'insurrection comme seuls "représentants légitimes" du peuple libyen. Elle enverra donc un ambassadeur à Benghazi, principale ville aux mains des opposants au colonel. Le CNT ouvrira parallèlement une ambassade à Paris.



La mise ne place d'une zone d'exclusion aérienne empêcherait Kadhafi de bombarder les villes rebelles. Photo DR.
La mise ne place d'une zone d'exclusion aérienne empêcherait Kadhafi de bombarder les villes rebelles. Photo DR.
FRANCE/LIBYE. Cette fois-ci la France n'a pas perdu de temps. Alors que l'Italie économiquement et politiquement très proche du régime Kadhafi, hésite encore à lâcher le dictateur, la France vient de reconnaître les leaders de l'insurrection comme seuls "représentants légitimes" du peuple libyen.
La France enverra donc un ambassadeur à Benghazi, principale ville aux mains des opposants au colonel. Le CNT ouvrira parallèlement une ambassade à Paris.
 
Paris tente ainsi de forcer la main à la diplomatie européenne dont la responsable, Catherine Ashton, a refusé mercredi 9 mars de reconnaître le CNT comme seule autorité légitime en Libye. La reconnaissance par Paris du CNT aurait, provoqué la stupeur de ses partenaires européens. « S'engager dans un dialogue avec l'opposition, oui. Mais de là à reconnaître le CNT comme le seul représentant légitime, c'est aller un peu vite en besogne", a commenté un diplomate européen à Bruxelles selon l'AFP alors qu'en Allemagne le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères se montrait sceptique.
Cette décision hautement politique intervient alors que l'OTAN doit se prononcer sur la mise en place d'une zone d'exclusion aérienne au dessus de la Libye. La France, tout comme l'Angleterre, milite activement pour que cette mesure soit prise le plus vite possible et devrait présenter d'ici la fin de la semaine aux autres Etats de la Communauté Européenne un plan global destiné à coordonner l'action des membres de l'UE concernant la crise libyenne.

Ce plan comporterait un volet humanitaire, avec un renforcement des moyens de l'ONU en Libye, et un volet économique qui prévoirait notamment un embargo sur le pétrole libyen. La France souhaite également la mise en place d'une stratégie européenne concertée concernant le délicat problème du risque d'afflux d'immigrés africains en Europe du fait de la révolution libyenne. 

Selon l'AFP, le président Nicolas Sarkozy aurait l'intention de proposer à ses partenaires de l'UE des "frappes aériennes ciblées" en Libye, ainsi que le brouillage des systèmes de transmission du commandement de Mouammar Kadhafi.



 


Gérard Tur


Jeudi 10 Mars 2011



Lu 1596 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:06 L'Etat islamique ne règne plus sur Syrte

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise