Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La France frappera la Syrie en pleine autonomie d'action




L'assemblée nationale ne participera à aucun vote sur la question (photo Assemblée nationale)
L'assemblée nationale ne participera à aucun vote sur la question (photo Assemblée nationale)
FRANCE. Dans son discours à l'Assemblée nationale, mardi 15 septembre 2015, Manuel Valls a précisé que la France choisirait "seule les objectifs à frapper en Syrie." Cette intervention du premier ministre sur l'engagement des forces aériennes en Syrie, étape suivante après l'annonce de vols de reconnaissance par le président François Hollande le 7 septembre 2015, vise à préciser les intentions françaises.

"Douze Rafale et Mirage 2000, un Atlantique 2 (ATL2) et un ravitailleur C135 sont engagés...avec une pleine autonomie d'action" mais coordonnées avec la coalition emmenée par les États-Unis commente le premier ministre.

Alors que dans le même temps, François Fillon, ancien premier ministre de Nicolas Sarkozy, déclarait sur Europe 1 "il faut aider le régime de Bachar al-Assad qui, avec tous les défauts qui sont les siens, est sur le point de tomber", Manuel Valls insistait devant les députés : "Il est hors de question que par ces frappes nous contribuions à renforcer le régime du président Bachar al-Assad."

Affirmant tirer "les enseignements du passé", il confirme que la France ne prévoit aucune intervention terrestre. Mais dévoile que "si une coalition de pays de la région se formait pour aller libérer la Syrie de la tyrannie de Daech, alors ces pays auraient le soutien de la France."

Les forces aériennes françaises survolent la Syrie depuis mardi 8 septembre 2015 pour recueillir des renseignements. "Cette campagne durera le temps qu'il faudra, plusieurs semaines certainement" précise Manuel Valls.

source_3124711_782446_2124734.mp4 source_3124711_782446_2124734...  (0 o)


Écouter la déclaration du gouvernement sur l'engagement des forces aériennes au-dessus du territoire syrien devant l'Assemblée nationale




Mardi 15 Septembre 2015



Lu 3829 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:06 L'Etat islamique ne règne plus sur Syrte

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise