Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La Cour des comptes française veut supprimer la TVA à 5,5% dans la restauration




FRANCE. Un rapport sur "Entreprises et niches fiscales et sociales, des dispositifs dérogatoires nombreux" présenté mercredi 6 octobre 2010 devant la Commission des finances de l'Assemblée nationale française par Didier Migaud, Premier président de la Cour des comptes et président du Conseil des prélèvements obligatoires (CPO) suggère la suppression de la TVA à 5,5% pour les restaurateurs français.

Cet organisme dépendant de la Cour des comptes lance un pavé dans l'assiette en indiquant que cette mesure  n'a qu'"un impact limité sur l'emploi pour un coût élevé."
 
La TVA réduite en restauration représenterait un manque à gagner pour l'Etat de 3 mds€ en 2010. Le rapport évalue à 10 mds€ le manque à gagner global des baisses de TVA dans la totalité du secteur des services où elles s'appliquent (travaux d'entretien du logement, restauration, hôtellerie, services à la personne...)

Outre la suppression de cet avantage,  Daniel Migaud propose une seconde option qui semble avoir sa préférence avec le relèvement du taux qui passerait de 5,5% à 10 voire 12%. Ce taux intermédiaire est "une faculté offerte par le droit européen" comme le rappelle le président de la Cour des comptes s'étonnant que la France ne l’utilise pas.

Reste à savoir si le gouvernement suivra ces préconisations. Déjà, Hervé Novelli, secrétaire d'Etat au commerce a tenu à faire savoir qu'il ne "partageait absolument pas ses conclusions... 29 500 emplois (ndlr dans la restauration) ont été créé depuis l'entrée en vigueur du taux réduit.

Le passage du taux de la TVA dans la restauration (cafés et restaurants) de 19,6% à 5,5% en métropole et à 2,1% dans les départements français d'outre-mer date du 1er juillet 2009. 

Les professionnels s'étaient engagés en contre-partie dans un "contrat d'avenir" signé le 28 avril 2009 avec l'Etat et prévoyant de répercuter cette baisse sur les prix, l'investissement, l'emploi et les salaires.

Il s'agissait d'une mise à niveau avec le secteur de la restauration rapide qui bénéficiait déjà de ce taux réduit pour les ventes à emporter.  







Jeudi 7 Octobre 2010



Lu 1697 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:27 Matteo Renzi démissionne pour de bon cette fois

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise