Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La Commission européenne tance trois pays méditerranéens pour retards de paiement




La Commission européenne veut faire respecter les délais de paiement (photo C.G.)
La Commission européenne veut faire respecter les délais de paiement (photo C.G.)
EUROPE. Grèce, Italie, Espagne et Slovaquie, viennent d'être rappelés à l'ordre par la Commission européenne qui leur reproche de ne pas se conformer à la directive sur les retards de paiement du 16 février 2011 (2001/7/UE). Conçue pour "décourager une culture du retard de paiement", elle venait renforcer par des mesures plus strictes, une précédente directive (2000/35/UE). S'adressant principalement aux Pme, elle instaure un paiement par les pouvoirs publics dans un délai de trente jours des biens et services qu'ils se procurent, ou, dans des cas exceptionnels, un délai de soixante jours. Le texte vise à protéger les entreprises dans leurs relations commerciales en les prévenant de toute perte. La directive devait être transposée en droit national au 16 mars 2013.

Dans les transactions inter-entreprises (dites transactions «B2B»), ce délai passe à soixante jours, sauf accord contraire. "En cas de paiements effectués plus tard que convenu, les créanciers sont automatiquement en droit d'exiger des intérêts de retard (au taux d'au moins 8 % au-dessus du taux de référence de la Banque centrale européenne) ainsi qu'un montant minimal de 40 € à titre d'indemnisation de chaque facture impayée, de même que le paiement de toutes les autres dépenses occasionnées au titre des frais de recouvrement" précise la directive.

Fin de procédure pour le Portugal

La Commission européenne reproche à la Grèce une nouvelle législation supprimant les droits des créanciers à des dommages et intérêts et lui adresse une lettre complémentaire de mise en demeure. Elle frappe d'un avis motivé l'Italie pour retards de paiement excessifs par les pouvoirs publics. Bruxelles envoie également une lettre de mise en demeure à l'Espagne pour critiquer sa législation étendant systématiquement le délai légal de paiement de trente jours.

Parallèlement, la procédure contre le Portugal dans ce domaine est close car le pays a mis sa législation nationale en conformité avec la directive.

«Les retards de paiement sont une charge importante pour les entreprises, en particulier celles de petite taille. Le fait de pouvoir compter sur une rémunération en temps utile de la part de leurs contractants permet aux entreprises d'exercer leur métier et de produire pour leurs clients et leur personnel. En invitant les États membres à respecter les règles en matière de retards de paiement, nous protégeons les entreprises et nous contribuons à améliorer la compétitivité de l'Union européenne», indique Elzbieta Bienkowska, commissaire européenne chargée du marché intérieur, de l'industrie, de l'entrepreneuriat et des Pme.

Selon un rapport de la Commission européenne publié en août 2016, "chaque jour de réduction du délai de paiement fait gagner 158 M€ aux entreprises européennes en coûts financiers". La CE constate que, dans certains Etats membres, les paiements par les pouvoirs publics peuvent prendre jusqu'à 130 jours en moyenne, et même 500 jours dans certains secteurs. Elle fustige également certaines pratiques comme la renonciation du créancier à réclamer des intérêts pour retard de paiement et ou à une indemnisation pour frais de recouvrement.




Jeudi 16 Février 2017



Lu 1181 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

Arabie Saoudite : La « Nuits
des Longs Cimeterres »
se poursuit…


avis d'expert

Roland Lombardi, docteur en Histoire, consultant indépendant en géopolitique, analyste au sein du groupe JFC Conseil et chercheur associé à l'IREMAM de l'Université Aix Marseille.


 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















EMISSIONS RADIOS RTS


Angélique Kourounis et Thomas Jacobi, présentent leur dernier documentaire :

 

AUBE DOREE,
UNE AFFAIRE PERSONNELLE  

 
   • Mon fourgon, ma maison
   • Aube Dorée, attention danger



Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Femise
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee    APIM
Région PACA          EDF