Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La Coface et le FMI donnent un avant-goût de l'économie en 2014


Même constat pour la Coface et le FMI : au niveau mondial, les prévisions économiques s'améliorent et les risques des entreprises s'affaissent... Les pays du bassin méditerranéen restent l'exception qui confirme cette règle.



Le FMI et la Coface se penchent sur les prévisions économiques pour l'année 2014 (photo F.Dubessy)
Le FMI et la Coface se penchent sur les prévisions économiques pour l'année 2014 (photo F.Dubessy)
MÉDITERRANÉE. La Compagnie Française d'Assurance pour le Commerce Extérieur (Coface) et le Fonds monétaire international (FMI) apportent un brin d'optimiste pour l'économie mondiale en 2014. La Méditerranée, elle, traîne toujours le boulet de l'instabilité politique et de la crise économique.

Lors de son colloque annuel "risque pays", la Coface notait que les économies avancées devraient suivre une tendance favorable en terme de risques économiques et financiers pour les entreprises.

En zone euro, les risques devraient se "stabiliser" avec un début de reprise prévue en 2014 (+0,9%). Mais pour les pays du sud, si les risques ont "cessé d'augmenter (...) le diagnostic est plus mitigé", note le groupe de services financiers. En France (notée A3 sur une échelle allant de A1 à D), "les entreprises restent extrêmement vulnérables aux fluctuations de la demande intérieure, qui reste très médiocre par rapport à la moyenne historique (prévision de croissance de +0,6 % en 2014)". Cette fragilité s'expliquerait par le fait que les entreprises n'auraient pas réduit leurs coûts de manière significative, explique l'assureur qui ajoute que les faillites devraient avoisiner les 62 000 en 2014. Toute l'Europe du Sud, dont l'Italie (B) et le Portugal (B), devrait être impactée par "la faiblesse de la demande intérieure, la domination de l'activité entrepreneuriale des très petites entreprises fragiles couplées par un manque d'innovation". En Espagne (B), le niveau de dettes des entreprises n'améliore pas la situation relève la Coface.

Les périodes de succession et les mouvements de protestation en Tunisie (B), Égypte (C) et Libye (D), mais aussi les manifestations au Maroc (A4) et en Jordanie (B) auraient eu "un effet sismique" sur le risque pays. La Coface souligne que les années de croissance record de l'Égypte et de la Tunisie n'ont pas suffi à étouffer les revendications, car "sans un système de freins et contrepoids, les réformes et la croissance peuvent augmenter les inégalités et la frustration". L'accès à l'éducation, à l'urbanisation et le taux de participation des femmes sur le marché constituent selon l'assureur autant de leviers pour diminuer le risque pays.

Les risques économiques des entreprises par pays en Méditerranée (graphique Coface)
Les risques économiques des entreprises par pays en Méditerranée (graphique Coface)

Le FMI s'inquiète en zone euro de la "faiblesse de l'inflation"

Pour le FMI, après avoir gagné 3% en 2013, le produit intérieur brut mondial devrait progresser de 3,7% cette année. Olivier Blanchard, chef économiste du fonds assure que "les freins qui pèsent sur la reprise se relâchent peu à peu, le poids de la réduction des déficits diminue, le système financier se rétablit lentement et l’incertitude fléchit".

En zone euro, les prévisions de croissance tournent à +1% en 2014. Malgré "l'incertitude politique", la France devrait enregistrer une croissance de 0,9%. Celle des autres pays du sud, "confrontés à des tensions financières", sera plus modeste (notamment en Italie et en Espagne avec une croissance de 0,6%). Autre inquiétude pour la région, la faiblesse de l'inflation qui pourrait, selon le FMI, "aggraver la charge de la dette et faire monter les taux d’intérêt à long terme".

Dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord, la croissance sera revue à la baisse à +3,3%, reflétant principalement "le lent rebond de la production de pétrole en Libye après des pannes en 2013".

En savoir plus sur l'étude de la Coface

En savoir plus sur le rapport du FMI





Jeudi 23 Janvier 2014



Lu 3935 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 08:50 L'Algérie dans le doute €

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise