Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La Chine et la Grèce renforcent leurs liens économiques




Le groupe chinois Cosco exploite déjà deux terminaux conteneurs sur le port du Pirée (photo DR)
Le groupe chinois Cosco exploite déjà deux terminaux conteneurs sur le port du Pirée (photo DR)
GRECE. Treize contrats et un accord de coopération maritime ont été signés mardi 15 juin 2010 entre le vice-premier ministre chinois et le gouvernement grec représentant plusieurs centaines de millions d’euros.
Sept de ces contrats concernent le secteur maritime avec la commande de cargos par des armateurs grecs auprès du chantier naval chinois Cosco ainsi que des options sur huit autres navires similaires. Les accords signés prévoient aussi de faciliter les affrètements et la création d’une joint venture. 

Autre dossier important, celui signé entre le groupe chinois BCEGI et le grec Helios Plaza pour la réalisation d'un complexe hôtelier et d’un centre commercial au port du Pirée, près d'Athènes représentant un investissement de 100 M€. De son côté, le groupe de télécommunications grec OTE s'est lié par un «accord de coopération» avec le chinois Huawei Technologies.
 
Le groupe Cosco est déjà établi au Pirée, après avoir signé en novembre 2008 un contrat de concession de 3,4 milliards d'euros, pour 35 ans, pour la gestion de deux terminaux conteneurs.

Limiter l'impact de la rigueur

La Grèce cherche à attirer des investisseurs étrangers pour relancer son économie et limiter l’impact de la cure d’austérité imposée par ses difficultés financières. Début mai 2010, le premier ministre du Qatar avait annoncé que son pays était intéressé pour investir 5 mds€ pour développer des projets d’énergies renouvelables en Grèce. Quelques jours plus tard, le gouvernement grec signait aussi plusieurs accords de coopération économique avec le premier ministre turc.

Lundi 14 juin, l'agence de notation Moody's a abaissé la note de la Grèce de "A3" à "Ba1", la reléguant dans la catégorie spéculative, estimant qu'il restait des incertitudes importantes sur le calendrier du plan de sauvetage de la Grèce, signé avec l'Union européenne et leFonds monétaire international (FMI). Cette décision de Moody's a été très critiquée par les dirigeants européens qui l'ont jugé "irrationnelle" et "malheureuse". Mardi 15 juin, elle n'avait toutefois pas eu de conséquence sur les marchés financiers.


Brigitte Challiol


Mardi 15 Juin 2010



Lu 3000 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 10:09 L'Ipemed ouvre une antenne en Tunisie

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise