Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La CPI veut lancer une enquête sur le trafic d’êtres humains en Libye




Le cas des migrants en Libye inquiète la CPI  (photo : UNHCR)
Le cas des migrants en Libye inquiète la CPI (photo : UNHCR)
LIBYE. La Cour pénale internationale de la Haye (CPI) souhaite lancer une enquête pour trafic d’êtres humains en Libye. L’institution est actuellement en train de rassembler des éléments sur de possibles crimes commis à l’encontre des migrants. S’ils relèvent de la compétence du tribunal, la CPI ouvrira un enquête.
 
« Des milliers de migrants vulnérables, dont des femmes et des enfants, sont enfermés dans des centres de détention en Libye dans des conditions inhumaines. Des crimes et notamment des meurtres, des viols et des actes de torture sont présumés monnaie courante », détaille, mardi 9 mai 2017, Fatou Bensouda, procureure de la CPI. 
 
Dans son rapport devant le Conseil de sécurité des Nations Unies, elle pousse un cri d'alarme concernant les conditions d'accueil des migrants en Libye. Fatou Bensouda, ancienne avocate, déplore des liens entre la contrebande de migrants, le développement du crime organisé et les réseaux terroristes du pays. 
 
Fin avril 2017, le procureur de Catane (Sicile) affirmait détenir des preuves que des ONG étaient impliquées dans des contacts directs avec des trafiquants d’êtres humains en Libye. Une situation de plus en plus préoccupante.
 
Début mai  2017, plusieurs tribus libyennes avaient mis en place une garde frontalière pour stopper les passeurs de migrants et les trafics illicites. Une mesure pour lutter contre développement du trafic humain mais aussi contre le terrorisme djihadiste.
 
La Libye connaît une instabilité politique depuis la chute Mouammar Kadhafi en 2011. La guerre civile et l'arrivée des terroristes de Daech laissent libre court aux agissements de groupes qui s'enrichissent grâce aux flux de populations traversant le pays pour tenter de rejoindre l'Europe. Entre janvier et avril 2017, 37 700 migrants ont traversé la Méditerranée, soit 80% des arrivées en Europe par la mer selon l’OIM (Organisation internationale pour les migrations).


Ludivine Tur


Mardi 9 Mai 2017



Lu 2207 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mercredi 22 Novembre 2017 - 12:10 Saad Hariri pourrait revenir sur sa démission

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

Arabie Saoudite : La « Nuits
des Longs Cimeterres »
se poursuit…


avis d'expert

Roland Lombardi, docteur en Histoire, consultant indépendant en géopolitique, analyste au sein du groupe JFC Conseil et chercheur associé à l'IREMAM de l'Université Aix Marseille.


 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















EMISSIONS RADIOS RTS


Angélique Kourounis et Thomas Jacobi, présentent leur dernier documentaire :

 

AUBE DOREE,
UNE AFFAIRE PERSONNELLE  

 
   • Mon fourgon, ma maison
   • Aube Dorée, attention danger



Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Femise
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee    APIM
Région PACA          EDF