Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La Banque mondiale appelle la région MENA à mieux investir


Le rapport "Perspectives et Développements économiques" estime que "des investissements de meilleure qualité sont nécessaires dans la région". L'instabilité de ces dernières années a dégradé en volumes comme en nature les investissements.



La Banque mondiale publie son rapport intitulé "Perspectives et développements économiques" sur les pays MENA (photo F. Dubessy)
La Banque mondiale publie son rapport intitulé "Perspectives et développements économiques" sur les pays MENA (photo F. Dubessy)
MENA. La Banque mondiale appelle, dans son rapport sur l'investissement en région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA), les pays de la zone à investir de façon plus judicieuse.

Intitulé "Perspectives et développements économiques", le rapport souligne que pour "promouvoir une croissance partagée (...) des investissements de meilleure qualité sont nécessaires dans la région. (...) La longue période d'instabilité que traverse la région a affecté la qualité et le volume des investissements, créant un biais favorable aux activités relativement moins créatrices d'emplois".

Le Printemps arabe aurait en effet détérioré "le niveau et la composition" des investissements étrangers directs (IED). "Alors que les IED destinés au reste du monde ont augmenté après 2010, les flux vers MENA ont poursuivi leur mouvement baissier", souligne le rapport.

La BM prévoit une croissance économique de la région en 2013, "à 2,8 % en moyenne, soit un taux inférieur de moitié par rapport aux 5,6 % estimés en 2012". En 2014, si la situation politique parvient à se stabiliser, "la croissance devrait rebondir et atteindre en moyenne 4 %", souligne la BM.

 

Faible croissance

En Algérie, la croissance du PIB pour 2013 grimperait à 2,3% et 3% en 2014. En Égypte, elle atteindrait 2,4% puis 3,4%. Seul le Liban, touché par la crise syrienne, resterait sur des performances inférieures à 2% . En Libye, la situation apparait très instable. Après une croissance de 104,5% en 2012, le PIB chuterait de 2% en 2013 puis augmenterait de 17,1% en 2014.

La croissance des pays exportateurs de pétrole (dont l'Algérie, la Libye et la Syrie) restera "faible et inférieure à son potentiel" et les pays importateurs (dont l'Égypte, la Tunisie, le Maroc, la Jordanie, le Liban et l'autorité palestinienne) devraient "continuer à faire face à des difficultés de financement extérieur et des pressions financières". Ces derniers enregistrent tous un déficit de la balance des paiements courants. À l'exception de la Tunisie qui arrivera à un équilibre en 2014, tous resteront en déficit pour 2013 et 2014.
Aucune prévision pour 2013 et 2014 n'a été fournie concernant la Syrie.




Jeudi 17 Octobre 2013



Lu 1808 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 08:50 L'Algérie dans le doute €

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise