Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La « plate-forme euroméditerranéenne pour l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables » officiellement lancée


MEDENER, l'association méditerranéenne des agences nationales pour la promotion de l'efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables, veut favoriser l’émergence d’une intelligence collective grâce à la « plate-forme euroméditerranéenne pour l'Efficacité Énergétique et les Énergies Renouvelables (PEEER) pilotée par l'Union pour la Méditerranée (UpM) et co-présidée par l’Union européenne et le Royaume hachémite de Jordanie ».



Photo CC-Maxime G-pain
Photo CC-Maxime G-pain
Le 14 novembre 2016 a vu le lancement officiel à la COP 22 à Marrakech de la PEEER. Cette troisième plate-forme vient en compléter deux autres créées en 2014 sur le thème du gaz et de l'électricité. Elles doivent permettre aux pays méditerranéens de relever le défi majeur de la sécurité énergétique, de favoriser un développement socio-économique et de lutter contre le changement climatique.
 

Hassen EL AGREBI, responsable de la coopération internationale à l’ANME (Agence nationale tunisienne pour la maîtrise de l’énergie), Présidente de MEDENER durant la période 2014-2016, a souligné que « l’ANME, a joué un rôle fondamental en tant que membre de la rive sud afin de promouvoir MEDENER comme animateur de cette Plateforme, notamment par le lancement d'initiatives avec la Commission européenne, l’organisation et la participation à des événements internationaux et réunions organisées par l’UpM... ».
 

MEDENER animera cette plateforme en partenariat avec le Centre Régional pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique (RCREEE) et l'Association pour des solutions d’énergies renouvelables en Méditerranée (RES4MED).
 

Chef du service « coordination géographique internationale » à l'ADEME (Agence française de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), François GREAUME définit la plate-forme comme « un lieu d'échanges de bonnes pratiques et de savoir-faire. Le 27 septembre 2016, dans les locaux de l'UpM, les 28 pays membres ont approuvé un programme de travail sur deux ans, élaboré par les animateurs de la plateforme. Il prévoit le lancement d'études, de sessions de formation, l'organisation de conférences, la mobilisation financements internationaux... ».
 

Le responsable du bureau de Bruxelles de l'ENEA (Agence nationale italienne pour les nouvelles technologies, l'énergie et le développement économique durable), Dario CHELLO, précise « qu'il va maintenant falloir trouver le budget nécessaire. Nous allons nous tourner vers la Commission européenne, la BEI, la BERD, la Banque Mondiale... La coordination des trois plates-formes devrait être confiée au secrétariat de l'UpM. Pour les actions de terrain, il revient aux acteurs d'agir. MEDENER poursuivra le travail engagé ».


Nouvelle présidence

MEDENER

L'ENEA a pris la présidence de MEDENER ce même jour, pour la période (2016-2018) à l'occasion d'une assemblée générale organisée durant la COP 22 à Marrakech dans le Pavillon de la Tunisie. Elle succède à  l'ANME. « Durant nos deux ans de présidence, une nouvelle dynamique a vu le jour et le changement de statut a permis d'ouvrir MEDENER aux institutions et au secteur privé » se félicite Hassen EL AGREBI. Dario CHELLO voit dans l'élargissement de la représentation de MEDENER une priorité. « Nous désirons rallier une dizaine de pays méditerranéens pas encore associés à MEDENER ».




Publireportage ADEME


Lundi 21 Novembre 2016




Lu 1416 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >














Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA












Suivez econostrum.info en direct sur Facebook










Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA          EDF
 
Femise