Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La « Peña des entrepreneurs » invente un modèle de réseautage


La « Peña des entrepreneurs » s'est constituée comme un réseau informel de dirigeants installés à Barcelone, jusqu'à devenir une véritable société spécialisée dans le soutien aux entrepreneurs en Catalogne. Le nombre croissant d'adhérents prouve que la « Peña » trouve une place originale entre les réseaux sociaux et les structures administratives. Bientôt rebaptisée « Peña Business Club », l'entreprise a désormais l'ambition de « réseauter » à l'international.



Emmanuel Deleau, créateur de la « Peña des entrepreneurs », regroupant aujourd'hui 800 chefs d'entreprises et cadres (photo Francis Matéo)
Emmanuel Deleau, créateur de la « Peña des entrepreneurs », regroupant aujourd'hui 800 chefs d'entreprises et cadres (photo Francis Matéo)
ESPAGNE. La « Peña des entrepreneurs » est née « par accident », selon les propres mots de son créateur et président, Emmanuel Deleau. Elle est surtout au départ le résultat d’une frustration, lorsque ce dirigeant d’entreprise s'installe à Barcelone avec son épouse, Patricia, voici neuf ans. « J’aurais voulu trouver alors une structure comme celle que j’ai créée, pour rencontrer des entrepreneurs avec lesquels je puisse échanger sur des préoccupations identiques. » Il existait certes la Chambre de Commerce Française de Barcelone, qui reste essentielle pour les patrons Français installés dans la capitale catalane. « Mais, il manquait quelque chose : une structure où je pouvais me retrouver avec des homologues chefs d'entreprises. »

Un manque très vite comblé avec l'inauguration de cette « Peña » (« groupe » en espagnol, avec un caractère convivial), constituée d'abord comme association informelle, mais sur des bases d'adhésion très claires, puisque les membres sont forcément patrons de leur société ou hauts responsables.
L'adhésion à ce réseau, qui regroupe 800 entrepreneurs et cadres, se trouve également conditionnée au « numerus clausus » par secteur d'activité ou spécialité. « Normalement, nous n'acceptons pas plus de cinq professionnels d'une même branche pour préserver la diversité et la richesse des échanges », explique Emmanuel Deleau.

Au service des entrepreneurs

Des salons sur la plus prestigieuse artère de Barcelone à disposition des adhérents (photo F. Matéo)
Des salons sur la plus prestigieuse artère de Barcelone à disposition des adhérents (photo F. Matéo)
Par accident ou par défaut, la « Peña des entrepreneurs » a inventé un modèle de réseautage en Espagne. Bientôt rebaptisée « Peña Business Club », cette association d'abord informelle s'est structurée en entreprise (SL) en 2015. Une façon de renforcer les fondations d'une « aventure entrepreneuriale au service des entrepreneurs » dont le principal pilier est « un certain état d'esprit », selon Emmanuel Heurtier. Cet investisseur consacre une grande partie de son activité professionnelle à la construction d'un complexe consacré à l’accueil des groupes à Begur, sur la Costa Brava ; mais il est également à l'affût des possibilités d’investissement dans des start-ups. Son appartenance à la Peña se justifie d'abord par la possibilité d'y faire du « networking », mais bien plus encore : « L'une des spécificités que j’apprécie le plus, c'est la rencontre de personnes qui ont un vrai souci d'échange et de partage et qui ne viennent pas avec l'idée de tirer profit de ces contacts qui s'établissent de manière très conviviale ; Les rendez-vous de la Peña ne sont pas un concours d'échange de cartes de visite. Même si au bout du compte, l'organisation même de ce club participe à créer des liens qui favorisent les affaires. »

Avec en plus les avantages de l'adhésion, puisque la nouvelle entreprise est constituée pour permettre « un retour sur investissement direct de la cotisation », précise Emmanuel Deleau. Ainsi, à partir de 500 € par an (les cotisations annuelles vont de 190 € à 1 000 €), les adhérents ont accès aux bureaux du Paseo de Gracia (les « Champs Élysées » de Barcelone), pour y organiser par exemple leurs rendez-vous. Le siège de la « Peña des entrepreneurs » propose aussi un service de domiciliation des entreprises et de réception du courrier.

« La mentalité compte plus que la finalité »

La « Peña » trouve ainsi une place originale entre les réseaux sociaux et les structures administratives institutionnelles, en proposant un soutien concret aux entrepreneurs installés ou souhaitant s'implanter en Catalogne, quelle que soit leur nationalité : « nous ne sommes pas un club de Français, même si c'est le cas pour les deux tiers de nos membres, nous sommes par-dessus tout un réseau d’entrepreneurs », confirme Emmanuel Deleau. Français, Espagnols ou Coréens, la Peña « est un espace commun pour se confronter à des personnes qui ont la même façon de voir le monde de l'entrepreneuriat  », explique l'économiste catalane Sandra Castells, patronne du cabinet CReconomistas. « C'est un peu une façon de faire du business de manière différente, en confiance, mais ce n'est pas l'essentiel de ce club ; la mentalité compte plus que la finalité » souligne-t-elle. Avec toujours « ce côté informel mais très dynamique qui permet de rencontrer des gens de métiers et secteurs divers, aux compétences très élevées », confirme Jean-Michel Chapuy, directeur général du fabricant d'abris de piscines Abri Sud.

L'objectif d'Emmanuel Deleau, c'est donc de « préserver cette convivialité », qui passe par des rendez-vous réguliers (after-works, déjeuners, cocktails,…). Mais la « Peña Business Club » a aussi pour ambition de « réseauter » à l'international. « Nous avons posé des bases à Barcelone qui nous permettent d'envisager des connexions avec d'autres organisations constituées sur le même état d'esprit » commente-t-il. Des contacts sont déjà établis avec « Les franc-risqueurs » basés à Madrid.
Et au delà de ces possibles accords bilatéraux, le fondateur de la « Peña des entrepreneurs » envisage déjà des relations avec d'autres structures de même nature dans les grandes capitales européennes et méditerranéennes. Avec peut-être à la clé l'émergence d'un « meta-réseau » international d'entrepreneurs.  




Jeudi 1 Octobre 2015



Lu 745 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mercredi 22 Novembre 2017 - 12:10 Saad Hariri pourrait revenir sur sa démission

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

Arabie Saoudite : La « Nuits
des Longs Cimeterres »
se poursuit…


avis d'expert

Roland Lombardi, docteur en Histoire, consultant indépendant en géopolitique, analyste au sein du groupe JFC Conseil et chercheur associé à l'IREMAM de l'Université Aix Marseille.


 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















EMISSIONS RADIOS RTS


Angélique Kourounis et Thomas Jacobi, présentent leur dernier documentaire :

 

AUBE DOREE,
UNE AFFAIRE PERSONNELLE  

 
   • Mon fourgon, ma maison
   • Aube Dorée, attention danger



Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Femise
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee    APIM
Région PACA          EDF