Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

L'opération "Aube d'une odyssée" modifie les données de la guerre civile libyenne


Après les premières frappes françaises, les insurgés trouvent un renfort de poids dans leur guerre civile contre les troupes de Mouammar Kadhafi.



L'opération "Aube d'une odyssée" modifie les données de la guerre civile libyenne
LIBYE. L'intervention militaires de la France en Libye samedi 19 mars 2011 peu avant 18h se voulait une réponse à l'annonce par Mouammar Kadhafi d'un cessez le feu alors que ses troupes continuaient à pilonner les insurgés.

Plus tard ce sont des forces américaines et britanniques qui ont lancé 110 missiles de croisière Tomahawk sur une vingtaine d'objectifs stratégiques.

De son côté, l'instigateur de cette contre-attaque, Nicolas Sarkozy précisait samedi 20 mars 2011 au soir, "nous intervenons pour permettre au peuple libyen de choisir lui-même son propre destin... Il est encore temps pour Kadhafi d'éviter le pire en se conformant sans réserve aux exigences de la Communauté internationale... Notre détermination est totale. Nous avons pris une décision grave."

Le président français s'exprimait à l'issue d'un Sommet à Paris réunissant les vingt-deux alliés de la coalition.

La France a pris une décision grave

Cette opération dénommée "Aube d'une odyssée" marque désormais une nouvelle étape dans la guerre civile venant en bouleverser toutes les données. Les Britanniques sont venus également dimanche 20 mars 2011 au petit matin faire appliquer le mandat délivré par le Conseil de sécurité des Nations-Unies tard dans la nuit du jeudi 17 mars 2011 (lire : Le Conseil de sécurité de l'Onu autorise une intervention militaire en Libye).

La veille, Mouammar Kadhafi réclamait une réunion urgente du Conseil de sécurité de l'Onu tout en menaçant encore une fois d'attaquer.des objectifs civils et militaires en Méditerranée. "Les intérêts des pays ayant participé à l'agression seront en danger" précisait le guide suprême de la révolution qui a qualifié de "croisade colonialiste qui risque de déclencher une guerre de croisade encore plus large" l'attaque de son pays.

Dimanche 20 mars 2011, de nouvelles attaques se sont déroulées, mais depuis les bombardements ont cessé. 

Vers 13h, le porte-avions français Charles-de-Gaulle devait appareiller depuis Toulon en direction de la Libye pour servir de base. 

Selon la presse officielle libyenne, la contre-attaque de la coalition aurait causé quarante huit morts et cent cinquante blessés.





Dimanche 20 Mars 2011



Lu 4292 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:06 L'Etat islamique ne règne plus sur Syrte

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise