Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

L'incertitude pèse sur la Tunisie




La rue tunisienne continue à s'agiter (photo F.Dubessy)
La rue tunisienne continue à s'agiter (photo F.Dubessy)
TUNISIE. Après le meurtre, mercredi 6 février 2013, d'une des figures de l'opposition tunisienne, Chokri Belaïd (48 ans), et la mort d'un policier de 46 ans tué par des jets de pierre, la rue continue à s'agiter. Les manifestations violentes avec de nombreux heurts entre manifestants et forces de l'ordre se multiplient jeudi 7 février 2013 aussi bien à Tunis que dans d'autres plusieurs villes du pays.

Côté politique, la confusion règne. Alors que mercredi 6 février 2013 au soir le premier ministre tunisien islamiste Hamadi Jebali annonçait qu'il voulait "former un gouvernement de compétences nationales sans appartenance politique\\\\\", il vient d'être désavoué par les parlementaires de son propre parti Ennahda. Ces derniers, par la voie de leur chef de groupe, annoncent jeudi 7 février 2013, "refuser cette proposition... Le chef de gouvernement a pris cette décision sans consulter la coalition (ndlr : gouvernementale) ni le mouvement Ennahda" précise Sahbi Atig.

Tout cabinet ministériel doit être approuvé par l'Assemblée nationale constituante dans laquelle le parti Ennahda occupe 89 des 217 sièges.

Dans ce climat confus, l'UGTT (Union générale des travailleurs tunisiens) lance un appel à une grève générale et un jour de deuil le vendredi 8 février 2013 dans tout le pays. Cette date coïncide avec les obsèques de Chokri Belaïd. La CGTT (Confédération générale tunisienne du travail) soutient ce mot d'ordre pour cesser le travail.

D'autres syndicats de travailleurs et professionnels ainsi que quatre partis d'opposition appellent à la grève depuis le 7 février 2013.

Les cours seront suspendus dans tous les établissements universitaires les 8 et 9 février 2013.




Jeudi 7 Février 2013



Lu 928 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:06 L'Etat islamique ne règne plus sur Syrte

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise