Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

L'assurance automobile marocaine a progressé de 5% en 2015



largusdelassurance.com




Seulement 7% des Marocains possèdent une voiture. Mais l'équipement des ménages progresse et permet au marché de l'assurance automobile de représenter 326 M€ en 2015.



7% des marocains possèdent une voiture (photo CC-M.Ennaimi)
7% des marocains possèdent une voiture (photo CC-M.Ennaimi)
MAROC. Avec 3,4 millions de véhicules en circulation, l'assurance automobile au Maroc génère un chiffre d'affaires 2015 de 30,42 milliards de dirhams (326 M€), en croissance de 5%. Seulement 7% de la population possède une voiture.
 
Les cinq premiers acteurs, Saham Assurance (17,4%), Wafa Assurance (16,1%), Axa Assurance (14,5%), RMA Watanya (14,3%) et Atlanta (7,4%) se partagent près de 70% des parts d'un marché dont la prime moyenne est de 2 500 dirhams (223 €).
 
L'Etat marocain fixe la tarification de la responsabilité civile, seule couverture obligatoire. La grille tarifaire ne prend en compte que la cylindrée du véhicule et le type de carburant utilisé.
 
« La concurrence s'exerce sur les services, avec des garanties annexes comme l’assistance, le remplacement du véhicule, la rapidité d’intervention. Là-dessus, la concurrence est féroce et peut même aller jusqu’à la gratuité de certaines garanties », indique Bachir Baddou, directeur général de la Fédération marocaine des Société d’assurances et de réassurance. « Contrairement à la France, le bonus ne peut dépasser 10% . L’âge du conducteur, l’ancienneté du permis, le sexe, la région interviennent librement pour les garanties non obligatoires. L’Europe applique depuis le premier janvier 2016 le système Solvency II. Ici, nous en sommes encore à Solvency I. »

Centres d'indemnisation

L’ACAPS, un régulateur indépendant, fonctionne depuis peu. L’assurance islamique takaful est autorisée à certaines conditions mais ne s’appliquera pas à l’automobile. La loi autorise la vente par internet. Surtout, un décret applicable au 1er avril 2016 interdit aux courtiers en assurances de délivrer des facilités de paiement sans l’accord express de la compagnie d’assurance.
 
L’indemnisation directe se développe. Saham et Zurich Assurance ont par exemple des centres d’indemnisation directe qui permettent aux personnes sinistrées de voir les dégâts causés à leur véhicule évalué immédiatement par un expert.

Article réalisé en partenariat avec largusdelassurance.com




Jeudi 2 Juin 2016



Lu 1945 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Emeutes, violences urbaines, tentatives d'attentats… L'Algérie est-elle vraiment menacée ?


avis d'expert

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA












Suivez econostrum.info en direct sur Facebook









Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA          EDF
 
Femise