Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

L’armée française achète une partie de ses godillots en Tunisie


L’armée française délocalise en Tunisie une partie de la production des godillots qui chaussent ses soldats. Cette décision est fortement critiquée en France alors que le président Nicolas Sarkozy ne cesse de répéter que les usines doivent restent en France.



Une partie des 300.000 paires fabriquées par le français Marbot-Bata seront sous-traitées en Tunisie (photo DR)
Une partie des 300.000 paires fabriquées par le français Marbot-Bata seront sous-traitées en Tunisie (photo DR)
FRANCE / TUNISIE. L’armée française délocalise une partie de la production des godillots équipant ses troupes en Tunisie. La nouvelle a soulevé un vent de critiques en France alors que le président Nicolas Sarkozy ne cesse de répéter qu’il faut que les usines restent en France.

Manifestement, ce n’est pas la première préoccupation de l’état-major des armées. Quand il s’est agi de lancer un appel d’offres pour un marché de renouvellement des brodequins de ses troupes, il a préféré à l’un de ses trois fournisseurs habituels, l’entreprise Marbot-Bata, de Neuvic-sur-l’Isle en Dordogne (sud-ouest de la France), une entreprise ayant délocalisé une partie de sa production en Tunisie et une autre allemande.

C’est donc la consternation chez Marbot-Bata qui fournissait 300.000 paires de chaussures à l’armée, ce qui représentait les trois-quart de sa production. 70 emplois seraient en péril.

Recours précontractuel

Cette décision n'est toutefois pas encore définitive, puisqu'à l'annonce de cette délocalisation, le président de la société Marbot-Bata a déposé un "recours précontractuel" qui doit être examiné par le tribunal administratif.

L’industrie du cuir et de la chaussure se porte bien en Tunisie. Les exportations de ce secteur ont explosé au cours des dernières années, passant de 197 millions de dinars en 1994, à 900 millions en 2008.

La production du secteur est passée de 1.100 millions de dinars en 2003 à 1.278 millions de dinars en 2007. 223 entreprises tunisiennes sont ainsi dédiées à la chaussure, dont 163 totalement exportatrices.

L’Italie est le premier client de ce secteur tunisien. Elle acquiert en effet près de 40% de ses exportations. La France avec 37%, et l'Allemagne avec 10%, viennent respectivement en deuxième et troisième position.


Aliette de Broqua


Mardi 27 Janvier 2009



Lu 4618 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise