Econostrum
pub

Read in your language
Facebook
Twitter
Google+
Rss
en.econostrum.info
Econostrum le blog
Mobile


            partager partager

L'aéroport de Bordeaux vise les 665 000 passagers low cost grâce à son nouveau terminal dédié




Le low cost pourrait représenter dès 2010, près de 20% du trafic total de l'aéroport de Bordeaux (photo ADBM)
Le low cost pourrait représenter dès 2010, près de 20% du trafic total de l'aéroport de Bordeaux (photo ADBM)
FRANCE. L'aéroport de Bordeaux Mérignac a inauguré le 10 juin 2010 son terminal 100% low cost. Baptisé billi, pour Bordeaux Illico, il est en service depuis le 26 mai 2010, après un investissement de 5,5 M€.

La nouvelle aérogare s'étend sur 4 000 m² dans le prolongement du Hall B et dispose d'une capacité de 2 millions de passagers par an. Les responsables aéroportuaires tablent sur 1,5 million de passagers low cost à l'horizon 2014/2015.  Les retombées économiques indirectes de ce terminal sont évaluées à 500 M€.

Sur le tarmac girondin, le trafic low cost a été multiplié par quatre entre 2003 et 2008. L'année 2009 a été plus difficile avec 484 000 passagers low cost (contre 499 915 en 2008). Ces vols représentent désormais 14,8% du trafic total de l'aéroport de Bordeaux (3,32 millions de passagers en 2009 contre 3,51 millions en 2008).

En 2010, les prévisions de trafic low cost font état d'une progression de 38,3% avec 665 000 passagers pour atteindre une part du trafic total de 19,20%.

billi favorise les arrivées de Ryanair et easyjet

En échange de services simplifiés, passagers et compagnies bénéficient de redevances inférieures à celles pratiquées sur les terminaux dits classiques.

Grâce à l'annonce de la construction de billi, Ryanair est venu se déployer à Bordeaux en décembre 2009 offrant actuellement cinq destinations. De même easyJet est venue rejoindre sa concurrente avec deux nouvelles lignes suivie de Norwegian, Flybe, bmibaby et aerlingus.

Dernière arrivée, Jet4you (Bordeaux-Casablanca) en mai 2010 et en attendant la compagnie Comber Sterling qui proposera un Bordeaux - Copenhague le 24 juin 2010.

Parmi les destinations méditerranéennes desservies en low cost figurent Porto, Milan, Bologne et Casablanca.

La création d'un terminal exclusivement réservé aux vols low cost n'est pas une première en France. L'aéroport Marseille Provence, avec son terminal mp², a ouvert le feu dès 2006, suivi par celui de Lyon-Saint-Exupéry en 2008. La nouveauté sur Bordeaux Mérignac réside dans le fait que billi est un bâtiment neuf alors que les Marseillais (ancien hall de fret) comme les Lyonnais (ancien terminal charter) avaient requalifiés des installations existantes.




Vendredi 11 Juin 2010



Lu 1918 fois


Articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


réflexion
 
avis d'expertTurquie : les risques assumés de l’option kurde
 
Michel Roche, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil
L’accélération brutale de la crise au Proche Orient avec l’exportation du conflit syrien en Irak, a deux conséquences pour la Turquie...

avis d'expertPour un renouveau de la santé en Méditerranée. Le cas du médicament.
 
Macarena Nuño, chef de projet prospective et capital humain à l'Ipemed
Depuis les printemps arabes, les populations des pays méditerranéens expriment avec force une demande croissante pour un meilleur accès aux soins de qualité, à moindre coût.

avis d'expertL’économie algérienne en 2014 : sur la route de la pauvreté
 
Guillaume Almeras, Consultant indépendant, associé au groupe d'analyse JFC Conseil
Dans un pays où les aides publiques sont assez généreuses pour être régulièrement soupçonnées d’acheter la paix sociale, ce titre surprendra sans doute nombre d’Algériens.

avis d'expertLa diaspora maghrébine : un potentiel économique à exploiter pour favoriser le développement économique de la région méditerranéenne
 
Amal Chevreau, responsable du pôle Etudes d'Ipemed
La circulation des personnes constitue la quatrième dimension de la mondialisation, aux côtés de celle des marchandises, des flux financiers et de l'information...
 

Autres avis d'experts