Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

L'UGTT mobilise contre le budget 2017 tunisien


Confrontée à une situation économique très dégradée, la Tunisie présente un budget 2017 visant une croissance de 2,5%. Un texte refusé par la très puissante Union générale tunisienne du travail qui appelle à la mobilisation alors que le pays s'apprête à accueillir une conférence internationale des investisseurs.



TUNISIE. Alors que Mohamed Fadhel Abdelkefi, ministre tunisien du Développement, de l'Investissement et de la Coopération internationale, entame à Paris une tournée européenne pour promouvoir l 'image de la Tunisie et favoriser les investissements (lire plus bas), l'UGTT annonce un rejet "catégorique" au budget 2017.

Le bureau exécutif national de l'Union générale tunisienne du travail fustige le projet de loi de finance 2017 présenté par le gouvernement du nouveau premier ministre Youssef Chahed. Ce texte est formaté pour une reprise de la croissance à 2,5%. Il doit encore être soumis à l'ARP (Assemblée des représentants du peuple) avant de pouvoir être adopté.

Le syndicat butte notamment sur le gel des salaires prévu, au moins, pendant un an dans la fonction publique. Mais aussi sur l'absence de la part du gouvernement d'une "véritable volonté de lutter contre la corruption et la contrebande et de de faire face à l'évasion fiscale".

L'UGTT appelle, dans un communiqué et contre l'austérité, "tous les travailleurs dans tous les secteurs à se mobiliser pour défendre leurs droits et empêcher qu'on leur fasse porter les échecs des politiques suivies". Un mot d'ordre dont l'écho devrait être retentissant tant est puissante cette importante centrale syndicale tunisienne. Elle a été un acteur majeur du changement de régime dans le pays en 2011, l'artisane de la nouvelle constitution en 2014 et se trouve co-détentrice du prix Nobel de la Paix en 2015.

Tunisia 2020 en préparation

La Tunisie tente d'attirer à nouveau les investissements avec un nouveau Code de l'investissement (photo F.Dubessy)
La Tunisie tente d'attirer à nouveau les investissements avec un nouveau Code de l'investissement (photo F.Dubessy)
Se trouvant en "état d'urgence économique" selon Fadhel Abdelkéfi, la Tunisie organisera, les 29 et 30 novembre à Tunis, une grande conférence internationale sur l'investissement baptisée Tunisia 2020. Le gouvernement va y exposer son plan de réformes destiné à attirer les investissements et notamment les IDE (Investissements directs à l'étranger). Il est encadré par un nouveau Code d'investissements et une loi d'urgence économique instaurant un guichet unique pour toute question à l'administration. Parallèlement, la France a signé avec la Tunisie début octobre 2016 un accord de coopération bilatérale portant sur la modernisation de l'administration publique.

Lundi 17 octobre 2016, les vingt-huit pays de l'Union européenne réunis au Luxembourg ont décidé de doubler, à 300 M€, l'aide financière destinée à la Tunisie pour 2017. Justement pour soutenir les nombreuses réformes nécessaires à remettre sur les rails le pays. Dans leur document de conclusion, les Européens indiquaient : "les avancées politiques ne pourront être inscrites dans la durée que si elles sont accompagnées par des avancées économiques de même envergure".

Béji Caïd Essebsi, le président tunisien, a prolongé, mardi 18 octobre 2016, l'état d'urgence de trois mois, jusqu'à janvier 2017.

Voir le projet de loi de Finance 2017




Mardi 18 Octobre 2016



Lu 904 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 15:36 Le budget 2017 de l'UE définitivement adopté


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise