Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

L'Italie s'engage à aider la Tunisie


La table ronde Italie / Tunisie réunie à Tunis le 19 avril 2011 a permis de faire le point sur la coopération entre les deux pays. Rome est le deuxième partenaire économique de Tunis.



De gauche à droite:   Antonello De Riu,conseiller de l'Ambassade d'Italie,  Ferrucio Bellicini, Secrétaire Général CTICI , Giovanni Chiodi, Président de la région Abruzzo, Laroussi Bayoudh, président de la CTICI (Photo RT)
De gauche à droite: Antonello De Riu,conseiller de l'Ambassade d'Italie, Ferrucio Bellicini, Secrétaire Général CTICI , Giovanni Chiodi, Président de la région Abruzzo, Laroussi Bayoudh, président de la CTICI (Photo RT)
TUNISIE / ITALIE. "L'Italie réitère son engagement ferme à appuyer et à soutenir le partenariat tuniso-italien dans divers domaines", c'est le message délivré par Caterina Gigliuto, représentant du ministère italien des Affaires Étrangères, et Giovanni Chiodi, Président de la région Abruzzo, lors de la table ronde, tenue le 19 avri 2011 à Tunis.

Orchestrée par la Chambre tuniso-Italienne de commerce et d'industrie, la rencontre a mis en lumière les moyens à mettre en place pour favoriser la coopération entre les deux pays sur le plan économique et social.

Ceci passe par un travail accru sur la question de l'immigration et le retour des jeunes diplômés tunisiens dans leur pays.

L'Italie, deuxième partenaire économique de la Tunisie, travaille d'arrache pied pour tisser de nouveaux rapports de partenariat avec son partenaire méditerranéen. Cette démarche qui vient consolider la "coopération gagnant-gagnant" , lancée il y a dix ans entre les deux partenaires stratégiques, vient d'être confortée aujourd'hui par le lancement prochainement d'une nouvelle ligne de crédit de 63 M€ en vue de promouvoir plusieurs secteurs économiques vitaux à l'instar de l'Infrastructure, l'industrie, la technologie etc... comme l'annonce Caterina Gigliuto, représentant du ministère italien des Affaires Étrangères. 

Nouvelle ligne de crédit de 63 M€ pour soutenir l'économie tunisienne

Giovanni Chiodi, Président de la région Abruzzo et Caterina Gigliuto, représentant du ministère italien des Affaires Etrangères (Photo RT)
Giovanni Chiodi, Président de la région Abruzzo et Caterina Gigliuto, représentant du ministère italien des Affaires Etrangères (Photo RT)
"L 'Italie qui a contribué à hauteur de 270 M€ durant la dernière décennie, dans la promotion de l'économie tunisienne vient aujourd'hui réitérer son engagement à soutenir la Tunisie qui dispose d'un très haut potentiel humain, dans cette période transitoire ", confirme Caterina Gigliuto.

De son coté Antonello De Riu, conseiller de l'Ambassade d'Italie, à Tunis, a affirmé que la Tunisie demeure un "partenaire privilégié pour l'Italie", tout en relevant que les responsables italiens et leurs homologues tunisiens planchent actuellement sur l'identification des secteurs prioritaires pour une éventuelle réalisation de projets dans des régions enclavées telles que Gafsa, Kasserine, Le Kef et Thala.

Toujours dans le même ordre d'idées, deux autres projets à haute valeur ajoutée viennent d'être présentés, lors de cette table ronde par Giovanni Chiodi, Président de la région Abruzzo.

Le premier projet est destiné au développement régional et vise la facilitation de l’accès au crédit des Pme italiennes, dans le but de mettre en place  des entreprises mixtes en Tunisie.

Sur un autre volet, Giovanni Chiodi, a révélé que la délégation italienne en visite en Tunisie s'est entretenue avec les gouverneurs de Sidi Bouzid et Kasserine pour étudier la possibilité de réaliser des projets au profit de ces deux régions d'intérieur. 


Le deuxième projet concerne d'une manière directe les jeunes compétences de retour en Tunisie et qui ont servi en Italie dans divers domaines. Il consiste à intégrer ces jeunes Tunsiens dans les sociétés à capital mixte: tuniso-italien.

La nouvelle aide lancée par l'Italie intervient  donc dans le bon timing pour réanimer le domaine économique tunisien touché de plein fouet après la révolution du 14 Janvier. 


41 entreprises fermées au cours du premier trimestre 2011

Amor Sassi, Directeur Central au sein de l’Agence de promotion de l'investissement extérieur (FIPA) (Photo RT)
Amor Sassi, Directeur Central au sein de l’Agence de promotion de l'investissement extérieur (FIPA) (Photo RT)
Selon Amor Sassi, directeur central au sein de l’Agence de promotion de l'investissement extérieur (FIPA), quarante et une entreprises ont été fermées au cours du premier trimestre 2011, soit 1,3% du nombre des entreprises étrangères installées en Tunisie. Le secteur de la confection qui représente 54% du total de ces entreprises fermées a été le plus affecté par les recrudescences de la révolution. Vient en seconde place le secteur de l’industrie mécanique et électronique avec 15%.

"Dans ce contexte, l'intérêt de la FIPA est axé actuellement sur l'élaboration des solutions pour remédier aux failles constatées, ces derniers temps. La nouvelle stratégie lancée par la FIPA est basée essentiellement sur l'attraction des investissements directs étrangers vers les régions de l'intérieur qui sont à l'origine de la révolution du 14 janvier en vue d'assurer un équilibre régional. Le deuxième axe de cette stratégie est de mobiliser les compétences tunisiennes à l'étranger à participer à l'élaboration de ces programmes et à inciter les firmes internationales à investir dans notre pays", confirme Amor Sassi.


Rym Tlili, à TUNIS


Mercredi 20 Avril 2011



Lu 2509 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 10:48 La Tunisie engrange 14 mrds€ d'investissements

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise