Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

L’Institut Méditerranéen pour la formation aux métiers de la mer inauguré à Rades


De passage à Marseille le 22 octobre, lors de l’Université 2009 de la Fédération des entreprises de transport et logistique de France, le directeur général de la Marine marchande de Tunisie, Mokhtar Rachdi, a annoncé l’ouverture du nouveau centre de formation des marins auquel participe financièrement le groupe Bourbon, spécialiste français de l’offshore.



Mokhtar Rachdi, Directeur général de la Marine Marchande de Tunisie
Mokhtar Rachdi, Directeur général de la Marine Marchande de Tunisie
TUNISIE / FRANCE. L’Institut méditerranéen pour la formation aux métiers de la mer a ouvert ses portes à Rades, dans la banlieue sud de Tunis, le 19 octobre 2009.

« Cet institut à vocation à dispenser une formation de haut niveau à une multitude de métiers touchant aux activités maritimes en général. Il est géré par un établissement privé de formation dont le capital est majoritairement détenu par des armateurs, des manutentionnaires, des professionnels portuaires car  l’objectif consiste à rapprocher l’entreprise à l’univers de la formation. L’Etat ne détient que 35% du capital », a indiqué Mokhtar Rachdi.

Le directeur général de la Marine marchande de Tunisie s’est félicité de l’appui du gouvernement français qui a porté ce projet dès l’origine en finançant une étude réalisée par le cabinet Ithaque et des aides destinées au programme de formation des enseignants.

Au global, l’enveloppe accordée par la France pour mener à bien ce projet était de 2 M€.

Groupe bourbon, actionnaire de l'Institut

Thierry Buzulier a commencé par recruter 5 élèves officiers tunisiens. A présent Bourbon en compte déjà 20.(Photo N.B.C)
Thierry Buzulier a commencé par recruter 5 élèves officiers tunisiens. A présent Bourbon en compte déjà 20.(Photo N.B.C)
Pour cette première session, l’Institut vient d’accueillir deux classes de 20 élèves. L ’objectif à terme étant de former chaque année quelque 600 étudiants aux métiers de la mer.

« Cette formation s’adresse aux cadres de maîtrise d’exécution et répond aux besoins dans la maistrance », ajoute Mokhtar Rachdi. 

Complémentaire à l’Ecole de navale de Bizerte, qui forme à la fois des navigants pour la marine militaire et ceux destinés à la flotte de commerce, l’Institut a particulièrement intéressé le groupe Bourbon qui a engagé un peu plus de 10 000 € dans l'Institut.

« Nous cherchons des partenaires pour sécuriser nos recrutements d’élèves officiers et pourquoi pas développer ensuite des centres de formation spécifiques aux métiers de l’offshore comme c’est déjà le cas à Manille et, depuis peu, à l’Ecole de la marine Mmarchande de Marseille. En tant qu’armateur, cela à du sens de devenir partenaire d’une école en Tunisie», explique Thierry Buzulier, chargé du recrutement des navigants chez Bourbon.

La compagnie dirigée par Jacques de Châteauvieux et spécialisée dans les services à l’offshore compte, d’ores et déjà, une vingtaine de navigants tunisiens. « Nos  élèves officiers sont très bien, ils ont la même façon de travailler  que les  navigants français », ajoute Thierry Buzulier. Prochain objectif ? Former les officiers tunisiens.


Lire aussi : Accord franco-tunisien pour créer une Ecole de la marine marchande à Rades.


Nathalie Bureau du Colombier


Jeudi 22 Octobre 2009



Lu 6846 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise