Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

L’Etat marocain mise seul sur Tanger Med 2


Le Danois APMT et le Singapourien PSA devaient participer à l’extension du port de Tanger Med. Il n’en est finalement rien. La crise mondiale et le ralentissement du trafic conteneurisé les incitent à la prudence. L’Etat marocain a repris les choses en main en finançant la construction de Tanger Med 2 et en confiant l’exploitation du site à la société marocaine Marsa Maroc.



Près d'un million de conteneurs ont transité par Tanger Med I en 2008 (photo DR / TMSA)
Près d'un million de conteneurs ont transité par Tanger Med I en 2008 (photo DR / TMSA)
MAROC. Tanger Med II se fera avec ou sans le privé. L’Etat marocain a donné un signal fort mercredi 17 juin 2009 avec la visite sur place du roi du Maroc, Mohammed VI, signant le coup d’envoi à la deuxième phase d’extension du port du détroit.

Le premier coup de pioche sera donné au 1er trimestre 2010 et la mise en service du terminal est annoncée pour le 2ème trimestre 2014, soit 15 mois de retard sur le planning initial.

La cérémonie, sans discours, a été ponctuée par la signature de plusieurs contrats.

Une convention a été passée entre l’Etat et l’Agence Spéciale Tanger Méditerranée (TMSA), chargée de développer le nouveau port.

Cette dernière a signé un contrat de concession de 30 ans pour l’exploitation du terminal à conteneurs 4 (TC4) avec la société marocaine Marsa Maroc. L’opérateur de manutention, issu de la défunte Odep (Office d’exploitation des ports) et présidé par le ministre marocain des Transports, était seul candidat en lice.

L'Etat marocain présent au capital de Tanger Med II

L’Etat marocain participera à « hauteur de 2 mds de dirhams au capital de TM2 SA, filiale de TMSA dédiée à la réalisation du projet, et prévoit la possibilité de se désengager du capital une fois le terminal 3 concédé et ses revenus sécurisés. TMSA, pour sa part, contribuera également à hauteur de 2 mds de dirhams au capital de cette société de projet », a indiqué TMSA à l’issue de la cérémonie.

Face aux tergiversations d’APMT, la construction du terminal à conteneurs 3 a été différée sine die.

« Le processus de mise en concession des terminaux 3 et 4 lancé en 2007 n’ayant pu aboutir dans les délais impartis compte tenu de la crise internationale (…), le processus de mise en œuvre et de montage du projet Tanger Med 2 a fait l’objet d’un réaménagement. Le terminal 3, d’une longueur de quai de 1600 mètres et d’une capacité de 3 millions de conteneurs, sera quant à lui lancé en fonction de la demande des opérateurs internationaux en capacités portuaires dans la région », a précisé TMSA.
 

Un contrat de construction de 825 M€

Le contrat de construction clés en mains du port Tanger Med II, d’un montant de 825 M€, a été attribué au groupement d’entreprises formé par Besix , Bouygues Travaux publics, Bymaro, Saipem et Somagec.

Le terminal 4, ouvert à toutes les compagnies maritimes, s’étendra sur 1200 mètres linéaires de quai et possèdera 60 hectares de terre-plein sur lesquels seront alignés 12 portiques à conteneurs et où évolueront 36 RTG (grues sur pneumatiques permettant le stockage des conteneurs sur le parc). Il disposera d’une capacité de 2,2 millions de conteneurs.
 
Lors de sa visite sur le port de Tanger Med, le roi a également inauguré une nouvelle liaison ferroviaire, en service depuis début juin 2009, qui relie désormais les terminaux à conteneurs de Tanger Med au réseau ferré national (Tanger, Casablanca et Rabat).

Cet investissement de 3,2 M de dirhams facilite les pré et post acheminements de conteneurs. Ce service ferroviaire est exploité par la société française Naviland Cargo.

Lire aussi: Le Japonais Makita s'installe sur Tanger Med
Et : Tanger Med II remis en question par APM Terminals
Et : Renault : Coup de frein sur Tanger


Nathalie Bureau du Colombier


Jeudi 18 Juin 2009



Lu 4537 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mercredi 30 Novembre 2016 - 08:43 PSA va fabriquer un pick-up en Tunisie

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise