Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

L'Etat français cloue les constructeurs auto au pilori


Que ce soit en matière de production de particules fines ou de CO2, les constructeurs automobiles ne respectent pas les normes et trichent dans leurs déclarations.



FRANCE. Le ministère de l’Environnement a publié jeudi 28 avril les résultats d'une étude chargée de contrôler la véracité des déclarations des constructeurs automobiles en matière de pollution au Nox et au CO2. Avec pour la première fois les noms des tricheurs. Ces révélations confirment celles déjà produites par l'Allemagne et la Grande Bretagne.
 
Les véhicules émettent des oxydes d'azote (NOx), les célèbrent particules fines connues pour générer des affections respiratoires et des maladies cardio-vasculaires, ainsi que du dioxyde de carbone (CO2), un des gaz à effet de serre responsables du changement climatique.
 
Les 52 véhicules choisis « de façon aléatoire sur le marché automobile français et représentatifs des parts de marché des constructeurs » ont été soumis à des tests d'émissions de polluants réalisés par l’UTAC en laboratoire et en situation réelle sur route. Tests dont les résultats ont ensuite été comparés chiffres d'homologation communiqués par les constructeurs.

Pas de logiciel truqueur comme chez Volkswagen

Bonne nouvelle, la commission technique chargée de l'étude n'a pas trouvé de logiciel truqueur. En revanche, le dossier communiqué par le ministère de l'environnement précise que « la première série de contrôles montre que, en dehors des deux modèles Volkswagen déjà incriminés, des investigations complémentaires sont nécessaires pour des modèles de Ford, Opel, Mercedes Benz, Renault/Dacia, Nissan, PSA, Fiat/Chrysler et Kia, soit pour des écarts sur les NOx soit pour des écarts sur le CO2 ».
 
« Les tests réalisés à ce jour ont révélé de nombreuses anomalies, quelle que soit la norme euro à respecter » constate le rapport. Les dépassements en Nox vont jusqu'à dix fois la norme. « en matière d’émissions de CO2 et donc de consommation, sur la grande majorité des véhicules testés, des dépassements importants ont été constatés lors des essais réalisés sur piste, confirmant ainsi, même à faibles vitesse et accélération, les écarts importants constatés par les usagers entre consommations de carburants annoncées par les constructeurs et consommations réelles ». Pour les trois quarts des véhicules testés, les émissions dépassent de 20 % à 50 % les chiffres donnés par les constructeurs.
Photo Somaca
Photo Somaca

Opel Zafira n°1 en matière de triche

Les voitures de la marque Renault présentent des résultats particulièrement éloignés des chiffres communiqués par la marque. 7 véhicules de la marque sur 13 en matière de rejets de Nox dépassent la norme de plus de 10% et 11 de ces mêmes voitures rejettent au moins cinq fois plus de CO2 qu'annoncé. Mais PSA, Ford, Mercedes, Opel, Jeep semblent également avoir de grandes libertés avec les normes européennes.
 
Sur route, la voiture testée la plus polluante est l'Opel Zafira. Elle produit 50% de CO2 de plus que déclaré par la marque allemande et 10 fois plus de Nox que la norme européenne ne l'impose. Le Renault Capture arrive juste derrière la Zafira en matière de Nox alors que les Mercedez A 200 et Peugeot 508 envoient dans l'atmosphère environ 45% de CO2 en plus que déclaré.

Les constructeurs pris la main dans le sac devront modifier les véhicules, neufs comme en circulation, alors que « les suites judiciaires appropriées seront données au niveau français, indépendamment des suites données dans les autres États et au niveau européen » précise le rapport.
L'Opel Zafira obtient la plus mauvaise place dans les deux tests sur route. Photo Opel.
L'Opel Zafira obtient la plus mauvaise place dans les deux tests sur route. Photo Opel.


Gérard Tur


Vendredi 29 Avril 2016



Lu 1032 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mercredi 30 Novembre 2016 - 08:43 PSA va fabriquer un pick-up en Tunisie

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise