Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

L'Espagne présente son budget de crise




Le Ministre des Finances, Cristobal Montoro (à gauche), présente le « QR Code » du budget 2012 au président du Congrès, Jesus Posadas (photo : Ministerio de Hacienda)
Le Ministre des Finances, Cristobal Montoro (à gauche), présente le « QR Code » du budget 2012 au président du Congrès, Jesus Posadas (photo : Ministerio de Hacienda)
ESPAGNE. Quatre jours après l’annonce des restrictions budgétaires révélées par Mariano Rajoy, le ministère espagnol des Finances (et de l'Administration Publique) présente le budget 2012. Un texte que doit être validé par le parlement national d’ici le mois de juin 2012, et qui se caractérise par une diminution de 16,9% des dépenses publiques.

Tous les secteurs sont concernés par les baisses de crédits, mais le ministère le plus touché est celui de l'Aménagement, puisque les investissements en infrastructures diminuent de 5,5 mrds €, soit une baisse de 36%.

Cette politique de crise représente un parfait contrepied aux mesures qui avaient été adoptées il y a trois ans par José Luis Rodriguez Zapatero, visant à multiplier les projets d’infrastructures dans le cadre du défunt Plan E. Ce qui n'avait d'ailleurs pas empêché le chômage de monter en flèche.

La présentation du budget coïncide justement cette semaine avec la publication des dernières statistiques de l'emploi en Espagne, révélant une nouvelle hausse du taux de chômage, en progression constante depuis huit mois (plus de 4,750 millions de personnes sans emploi recensées en mars 2012).

Les données de l'emploi se conjuguent d'ailleurs avec les chiffres du budget, puisque le gouvernement de Mariano Rajoy abaisse cette année aussi les dépenses de protection sociale de 3,9 % (correspondant aux investissements pour la stimulation de l'emploi, la santé, l’éducation et la culture).

Le seul poste à la hausse concerne en fait les retraites, dont le montant sera globalement revalorisé cette année de 3,2%.

Cette réduction drastique des dépenses de l’État s'inscrit dans la cure d'austérité décidée par le chef de l'Exécutif espagnol, visant à récupérer 27,3 mrds € cette année pour renflouer les caisses . Les restrictions imposées aux différents ministères doivent assurer la moitié de ces économies ; le reste étant récupéré sous forme d'impôts.

Lire aussi : Mariano Rajoy décrète l'austérité




Mercredi 4 Avril 2012



Lu 1664 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise