Econostrum
pub

Read in your language
Facebook
Twitter
Google+
Rss
en.econostrum.info
Econostrum le blog
Mobile


            partager partager

L'Espagne pourrait assimiler les violences urbaines au terrorisme




Vitrines cassées et mobilier urbain endommagé en marge des manifestations du 29 mars 2012 à Barcelone (photo : FM)
Vitrines cassées et mobilier urbain endommagé en marge des manifestations du 29 mars 2012 à Barcelone (photo : FM)
ESPAGNE. Après les violences qui se sont produites à Barcelone le 29 mars 2012, en marge des manifestations de soutien à la grève générale, les ministères de l'Intérieur et de la Justice annoncent une possible réforme du Code pénal, pour punir plus sévèrement les auteurs de ce genre de troubles.

Il s'agit plus exactement d'assimiler les « casseurs » aux « terroristes », avec à la clé des peines identiques à celles qui étaient appliquées aux activistes d'ETA. La destruction de bien public ou privé en bande organisée serait alors punie de deux à quatre ans de prison (contre un à trois ans de réclusion actuellement).

Un projet qui paraît à beaucoup disproportionné. D'autant que, selon un porte parole du ministère espagnol de l'Intérieur, la réforme juridique envisagée pourrait aller jusqu'à pénaliser les groupes de personnes qui « se concertent occasionnellement par quelque moyen, y compris internet ou tout autre moyen de communication ou réseau social, dans le but d’altérer l'ordre public.»

Il faut par ailleurs noter que ces évènements violents du 29 mars se sont produits uniquement dans la capitale catalane, où les groupes dits « anti-système » (estimés à plusieurs centaines de personnes) ont l'habitude de profiter des grandes manifestations pour semer le désordre.


Francis Mateo, à BARCELONE


Vendredi 6 Avril 2012



Lu 2018 fois


Articles qui devraient vous intéresser
< >

Mardi 26 Août 2014 - 19:02 La France se dote d'un nouveau gouvernement

Lundi 25 Août 2014 - 11:01 Le gouvernement français démissionne

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


réflexion
 
avis d'expertIrak : l'État islamique pourrait bien changer la face du Moyen-Orient…mais pas comme nous le croyons…
 
Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil
Actuellement, dans le nord et l'ouest de l'Irak, a surgi un nouveau péril : l'État islamique (EI), le Daech, en arabe, d'Abou Bakr al-Baghdadi, connu à présent sous le nom du calife Ibrahim.
 

avis d'expertTurquie : les risques assumés de l'option kurde
 
Michel Roche, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil
L'accélération brutale de la crise au Proche Orient avec l'exportation du conflit syrien en Irak, a deux conséquences pour la Turquie...

avis d'expertPour un renouveau de la santé en Méditerranée. Le cas du médicament.
 
Macarena Nuño, chef de projet prospective et capital humain à l'Ipemed
Depuis les printemps arabes, les populations des pays méditerranéens expriment avec force une demande croissante pour un meilleur accès aux soins de qualité, à moindre coût.

avis d'expertL'économie algérienne en 2014 : sur la route de la pauvreté
 
Guillaume Almeras, Consultant indépendant, associé au groupe d'analyse JFC Conseil
Dans un pays où les aides publiques sont assez généreuses pour être régulièrement soupçonnées d'acheter la paix sociale, ce titre surprendra sans doute nombre d'Algériens.

Autres avis d'experts